idéologie du travail

Analyse et réflexion

Au Cinq et au Delà…

Le 5 décembre, c’est le nouveau mantra de la personne en lutte. L’on ne devrait plus dire « À-Dieu » mais « Au 5 ». Pourtant nous sommes blasé·e·s, inquiet·e·s parce que trop souvent berné·e·s par nos propres illusions sur le fameux Grand Soir révolutionnaire. Non, le 5 ne sera pas le Grand Soir, parce que le 5 n’a pas d’importance : c’est au-delà que la grève générale se joue et se construit jour après jour, là où l’on est, dans l’univers du travail que l’on n’aime pas. Nous pensons important de revenir à la naissance du 5 décembre pour ensuite réfléchir à l'après-5.

Analyse et réflexion

Avec le 5 décembre, tout sera possible ...? ; Résistons ensemble, n°186 ; 25 novembre 2019

Voici en pdf, le n° 186 du 26 novembre 2019, du petit journal mobile rectoverso A4 Résistons ensemble du réseau contre les violences policières et sécuritaires. Il est destiné à être photocopié et à être diffusé localement, si le journal vous plaît. Vous êtes invité·e·s à participer à son élaboration, à sa rédaction, à vous joindre à l'équipe de rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques, etc.

Infos locales

Sabotons les saboteur·euse·s !

Ce 5 décembre commence une grève interprofessionnelle qui promet d’être remarquable par son ampleur et sa durée. À Paris, le trafic des RER, des métros et des bus devrait être fortement perturbé à partir de cette date. Si les entreprises ne mobilisent plus que rarement de syndicats jaunes pour casser la grève, la RATP externalise et sous-traite cette casse à des partenaires douteux… Les charognards du mouvement social se préparent, les casseurs de grèves sont à l’affût. Comme lors de la grève du 13 septembre dernier, la RATP va ainsi proposer des offres commerciales avantageuses aux usager·ère·s pour des services de « mobilité complémentaire » : VTC, trottinettes, scooters et vélos électriques. Le sabotage est en marche.

Analyse et réflexion

On se crève au travail, que crève le travail !

S’il est essentiel de lutter à partir du 5 décembre contre la réforme annoncée des retraites, notre réplique ne saurait s’en tenir à des luttes conjoncturelles visant simplement à sauvegarder l’existant. Puisqu’il est vain de mal vivre aujourd’hui pour survivre à peine demain, réaffirmons que le cœur de la lutte doit bel et bien viser le travail qui, sous ses formes actuelles, ne peut être autre chose qu’une violence et un renoncement.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 15 |

Suivre tous les articles "idéologie du travail"