Expression - Contre culture

Analyse et réflexion

D’hier à demain, la cantine, une des clés de toute autonomie sociale

Exposition photographique de la cantine GJ de l'AERI, à Montreuil. Du samedi 29 mai à une date indéfinie, un reportage photo présente la cantine GJ en train de se faire. Photos N&B. Elle accompagne, ce jour, 30 mai, la rencontre commémorative de la Commune de Paris à l'AERI, organisée par l'UCL, les GJ, Extinction Rébellion. En complément des conférences-débat, c'est une « réflexion » sur une trace encore vivante de la Commune, de « la Marmite » de Varlin et Nathalie Lemel, une cantine populaire, auto-organisée, autogérée, bénévole, proposée à prix libre aux gens du quartier et au-delà. La cantine vue comme base fondamentale de toute démarche d'autonomie, dans les temps présents, passés et futurs...

Infos locales

Vive la Commune, Aux chiottes toutes les religions.

Samedi 29 mai, on est allés à la manif de « commémorations » des 150 ans de la fin de la Semaine Sanglante et ses 15 000 morts. Des cathos intégristes du diocèse de Paris, avec l'aval de la préfecture de police donc, ont organisé pour cette occasion, une procession qui passe en plein Ménilmontant, en mémoire des quelques dizaines d'otages (religieux et gendarmes) exécutés par les communards rue Haxo. Ce n'est malheureusement pas une plaisanterie.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 174 |

Suivre tous les articles "Expression - Contre culture"