état d’urgence - vigipirate

Suite aux attentats de Paris de novembre 2015 a été mis en place un état d’urgence qui se prolonge depuis. Depuis et à de multiple reprises, l’état d’urgence a servi à la répression des mouvements sociaux en dehors de tout cadre légal comme lors de la COP21 et du mouvement contre la loi Travail.

À lire ailleurs

Casser la loi anti-casseurs

Depuis le printemps de révolte contre la Loi Travail en 2016, le pouvoir a suivi une stratégie continue de répression et de criminalisation des mouvements sociaux, cherchant à en recouvrir les revendications et les contenus politiques pour répondre au conflit sur un terrain purement sécuritaire. La République se défend contre ceux qui veulent la détruire et abattre les institutions. « L’État de droit » contre la « foule haineuse ». Ainsi la stratégie gouvernementale est-elle relayée par une propagande médiatique de tous les instants.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 31 |

Suivre tous les articles "état d’urgence - vigipirate"