Économie

À lire ailleurs

Printemps 2018 : sur les mouvements sociaux et la défense du service public

En ce printemps 2018, il semblerait que la longue période des mouvements sociaux, dont les grèves de décembres 95 sont emblématiques, soit à un tournant décisif. Ce type de mouvements et l'idéologie citoyenne qu'ils portaient semblaient devoir incarner toutes les luttes de classe, et se faire leur interprète exclusif. Mais leur incapacité à imposer des réformes positives après la crise de 2008 comme leur tendance à accompagner toutes les évolutions du capital conduisent à l'érosion de leur statut hégémonique. Ce texte tente de décrire cette évolution, de la placer dans le contexte de la lutte qui s'annonce et de tracer quelques perspectives à partir de ce constat.

Analyse et réflexion

La méritocratie, élément idéologique du capitalisme

Depuis le passage du féodalisme au capitalisme dans la plupart des pays impérialistes à partir de la fin du 18e siècle, le capitalisme n'a eu de cesse d'être critiqué. À ces critiques, les défenseurs du système capitaliste ont répondu par la production d'une idéologie : la méritocratie. Ce texte se veut une brève analyse de ce qu'est la méritocratie et des raisons pour lesquelles il s'agit d'une escroquerie intellectuelle visant à légitimer les inégalités découlant du capitalisme.

Analyse et réflexion

Mondialisation et prolétariat (partie 2) : Comment la dette et la loi garantissent les bas salaires ?

Nous avons vu dans la première partie que dans les années 80 et 90 les capitalistes intègrent à leur chaîne d’accumulation des masses de travailleurs et travailleuses du tiers-monde. Nous allons voir comment la mondialisation s’est structurée avec l’endettement des pays pauvres et l’obstruction à la circulation des prolétaires pour générer des zones de travail intensif payés une misère.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 17 |

Suivre tous les articles "Économie"