campements - bidonvilles

Infos locales

En guise d’hébergement, le centre de rétention...

Jeudi 31 mars à Stalingrad, des migrants ont été raflés et se sont retrouvés emprisonnés en centre de rétention alors que l'opération policière ressemblaient aux opérations de communication que la mairie de paris appelle mise à l'abri. Invisibilisation, parcellisation des cas, arbitraire du traitement social, répression policière ou judiciaire devant la moindre tentative de traduction politique des revendications... Sans refus et résistance collective dès maintenant auprès de celles et ceux qui les subissent ces formes de gestion des populations sont destinées à s'étendre à toutes et tous.

Analyse et réflexion

Expulsions de la Jungle de Calais : résistons à la politique violente et destructrice de l’état

Pendant 3 semaines, l’État a orchestré la « mise a l'abri », selon ses termes pour désigner ni plus ni moins qu'une expulsion massive (3500 réfugié.e.s) de la jungle sud de Calais à coups de matraques, canons à eaux, marteaux et mini-bulldozers. Les caméras des chaînes de télévision ont envoyé des images de la destruction de la partie sud du bidonville de Calais : un autre spectacle pour la société de consommation.

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 17 |

Suivre tous les articles "campements - bidonvilles"