La nuit du 9 Octobre, une nuit de peinture et de désobéissance !

Un appel à l’action directe anticapitaliste ; que la nuit du 9 octobre soit une nuit dont se souviennent les publicitaires, bombons leurs précieux panneaux publicitaires

Salut aux frères et sœurs anarchistes (ouais ras l’bol du « camarade » trop connoté coco à mon goût), je viens vous proposer une action directe pacifique.

Allons retourner la plus grosse arme de ce bon vieux capitalisme contre lui-même. Je vous appelle mes sœurs et frères à prendre nos bombes et aller recouvrir tous les panneaux publicitaires qui se trouveront sur nos chemins (pour ceuxes pas au courant une bombe coûte entre 3.20€ et 3.95€ pour environ 2m² de surface recouverte, ouais prière de prendre des bombes à tag que ces Fils De Pub galèrent à retirer notre sabotage publicitaire).

En tant que graffeur assidu je peux vous affirmer que les nuits les plus vides sont celles entre lundi et mardi et entre mardi et mercredi, détruisons donc la publicité dans la nuit du 9 octobre après minuit sonné. Nous devons tous agir en même temps pour surcharger les équipes de la police nocturne et avoir une grosse force de frappe/grand rayon d’action pour espérer un retour médiatique important.
Formons des binômes ou trinômes pour pouvoir être mobiles et rester vigilant.e.s à ne pas se faire kébar (que tou.te.s rentrent à la maison).

Faites preuves d’imagination (faites-vous plaize avec les couleurs), si vous n’en avez pas voilà quelques idées :

  • Un simple Ⓐ fait toujours son effet
  • Une recouverte totale du panneau à l’exception du fameux Ⓐ
  • Un pochoirs de cerveaux partant en miettes
  • Des phrases du style « rendez-nous notre temps de cerveau », « le capitalisme, rouage de la souffrance, engrenage du malheur », « l’argent grand mal de l’humain », « sans argent le monde serait bon et confiant », (enfin inventez vos slogans sur l’instant quoi)

Bref montrez votre créativité au monde.
Néanmoins n’oubliez pas de laisser un Ⓐ quelque part, que cette désobéissance organisée soit reconnaissable par tou.te.s comme venant du mouvement anar.

Pour ce qui est des petites infos utiles :

  • Pour ceuxes qui ne savent pas où acheter des bombes sur paris on vous conseille allcity 8 rue pasteur, la hardore est à 3.70 et la 94 à 3.95 (ouais ça a augmenté, c’est aussi la crise dans le graffiti)
  • Laissez les téléphones à la maison surtout si vous avez des applications comptant vos pas
  • Pour le plan de retour à la maison on conseille le bon vieux boulot métro dodo, c’est-à-dire :
    on agit tout de noir vêtu de nuit, le visage caché ;
    sous nos vêtements un change de couleur (exemple un T-shirt blanc et un short fin marron),
    dans le sac à dos se trouve à côté de nos bombes un cabas et un tissu de couleur.
    Une fois l’action finie on rentre dans une station de métro (en utilisant un ticket, ça peut paraître évident, mais c’est toujours bon de le rappeler) toujours en noir de travail,
    on rentre dans la rame,
    on se change le plus rapidement possible,
    on met son sac à dos et ses affaires dans le cabas puis recouvre le tout du tissu coloré,
    et on sort à la station la plus proche, puis on rentre à la maison (petit détail technique : ça fait plus professionnel de rentrer tous en même temps dans le wagon mais de sortir à des stations différentes) ;
    peut aussi être pratiqué dans la rue si vous trouvez une ruelle sans caméra (et qui n’est pas un cul-de-sac...).
    L’avantage de ce plan de fuite est qu’on peut se permettre d’aller très loin vu que le métro nous ramène partout en 1h max.
  • Pour ceuxes qui sont allés loin de chez euxes, les stations de métro ouvrent à partir de 5h30
  • Si vous vous faites interpeller en action, vous avez un choix à faire, vous rendre ou courir,
    quand on tape le délit de fuite on doit être sûr de ne pas pouvoir être rattrapé ne l’oubliez pas ;
    si vous décidez de coopérer, retirez rapidement ce qui vous cache le visage et prétextez que le foulard servait à vous protéger des gaz et non masquer votre identité,
    dans le cas contraire la peine serait alourdie,
    si c’est la première fois que vous vous faites choper,
    il est très probable que l’on vous confisque vos bombes et que vous ayez droit à un simple sermon (surtout si vous êtes jeunes),
    donc ne stressez pas, et ne parlez pas des autres ou d’une quelconque action collective
  • Ne briser pas les panneaux, ça ferait trop de bruit et le but est de pouvoir recouvrir le plus de panneaux avant l’aube

À nos bombes, nos gants et nos foulards !

(Ce qu’est bien avec ça c’est qu’on pourra remettre nos caps à contribution pour aller recouvrir toute les caméras surveillant nos rues ou bien le faire en même temps)

deux liens utiles :
disposition des caméras (non-exhaustive) : https://paris.sous-surveillance.net/
disposition des panneaux publicitaires : http://www.cartographiepublicitaire.org/carte/

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}