Grand Paris, le triangle de Gonesse toujours en lutte

Triangle de Gonesse, Europacity, Grand Projet Inutile, ça vous dit quelques chose ?
Alors qu’un appel circule pour se rendre le 21 mai sur le triangle de Gonesse contre Europacity, cette compilation d’articles revient sur cette tentative de détruire des terres arables en banlieue parisienne pour y construire un pharaonique temple à la consommation.

Le Grand Paris, dévastation métropolitaine

L’urbanisation et la création de gares et de projets coûteux aux « architectures XXL » encouragent fortement la spéculation immobilière et foncière ; dans les villes de la petite couronne parisienne notamment, cela concourt au processus de gentrification qui accompagne les opérations de rénovation urbaine et qui réserve l’accès à la centralité urbaine aux plus aisés.

D’un autre côté, si des logements sont créés pour les plus démunis, il semble que ce soit à travers l’accroissement de villes-dortoirs aux taux de chômage endémiques, comme le dénonce le Collectif pour le Triangle de Gonesse à propos des communes de Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Villiers-le-Bel. Le développement de lignes de métro supplémentaires ne fera qu’offrir aux moins aisés la possibilité d’habiter plus loin du centre, là où le logement sera plus accessible.

Le triangle de Gonesse contre le béton

En septembre 2016, l’État a donné son feu vert à Europacity, gigantesque temple commercial et des loisirs consommables. Piste de ski, parc aquatique, magasins de luxe et grandes enseignes stéréotypées, gigantesque salle de spectacle ; la mégalomanie du groupe Auchan, à l’origine de l’idée, semble sans limites. L’avènement de « l’ère du Fun » - concept développé dans une publication faisant la promotion du projet - paraît d’ores et déjà impossible à arrêter. La marque de notre temps pour asseoir les projets les plus destructeurs, le Greenwashing, finira de vous séduire : potagers au bord des allées du centre commercial, ferme dite pédagogique, toits en verre, auto-production hypothétique d’énergie renouvelable. L’apparence de cette écologie moderne est sans faille, à un détail près : il faudra détruire la vie pour en produire une copie aseptisée.

EuropaCity : du capitalisme de l’usine à celui de la métropole

De la même façon que l’usine était le centre productif du capitalisme fordiste et industriel, le nouveau capitalisme néolibéral assume la métropole en tant qu’espace fondamental de production de la richesse financière. Et c’est bien l’ambition du Grand Paris et particulièrement de son fleuron EuropaCity qui a, selon Immochan, vocation à devenir la « living city » de Gonesse. Après la symbolique de l’usine solide est venue celle des services volatiles et son précariat massif !

EuropaCity : la propagande d’Immochan en guise de débat public

La discussion proprement dite ne commencera qu’après un reportage de présentation d’une dizaine de minutes. Produit par Immochan, le montage se veut équilibré, présentant des partisans et des sceptiques d’Europacity, vivant dans les communes environnantes. En réalité la vidéo n’explique en rien la situation sur le Triangle de Gonesse, ni ne fait parler les personnes directement impactées par le projet, comme les agriculteurs qui exploitent aujourd’hui les champs. En fait l’idée n’était pas d’évoquer la possibilité d’un Triangle de Gonesse sans Europacity, mais bien d’imaginer les modalités possibles d’un monde avec Europacity. Autrement dit, la seule marge de débat qui subsistera après cela, est celle qui consiste à réfléchir aux aménagements possibles d’un projet déjà gravé dans le marbre.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}