Tirs de flash-ball à Montreuil : ces témoignages qui contredisent les policiers

Le Parisien publie un article sur le procès de "l’affaire" du 8 juillet 2009 à Montreuil. Plusieurs manifestants avaient été blessés par des flash-balls.

Tirs de flash-ball à Montreuil : ces témoignages qui contredisent les policiers

Le procureur Loïc Pageot repose trois fois la question au policier : « Pensez-vous que l’utilisation du flash-ball par rapport à des jets de cannettes était proportionné ? » « Oui », finit par répondre Patrice L., ex-chef de la Brigade anti-criminalité, accusé d’avoir éborgné Joachim Gatti, en 2009 à Montreuil. Ils sont trois policiers jugés jusqu’à vendredi pour des violences volontaires ayant entraîné des blessures ou une infirmité. Dans une salle comble, remplie aux deux tiers par le Collectif du Huit-Juillet, en mémoire de cette date de 2009, aux tee-shirts noir et rouge sang, le président Dominique Pauthe a tenté de reconstituer ces minutes, place du Marché, où les trois premiers tirs ont blessé.

Un « dîner festif » avait été improvisé suite à l’évacuation le matin d’une clinique occupée près de la place du Marché. Ambiance « bon enfant », de l’avis de tous et même du commissaire de l’époque qui avait quitté les lieux. Jusqu’à ce feu d’artifice, vers 22 h 20, au-dessus de la clinique gardiennée, signal de rassemblement pour les manifestants.

Lire la suite sur Le Parisien

BuzzFeedNews consacre aussi un article à charge contre la police titré :

Flash-Ball en procès : « Pour un œil crevé, combien d’autres victimes anonymes ? ».

Pendant une semaine, trois policiers comparaissent pour des tirs de flash-ball injustifiés sur six personnes en 2009.
Il aura fallu attendre sept ans. Sept ans de procédure et d’obstacles pour que, fait exceptionnel, trois policiers comparaissent du 21 au 25 novembre devant la chambre correctionnelle du tribunal correctionnel de Bobigny. Ils sont poursuivis pour avoir tiré au flash-ball en situation illégitime, à Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 2009.

« Il recevait en pleine face un tir de flash-ball »

Ce soir du 8 juillet 2009, des militants organisent un repas dans une rue de Montreuil pour protester contre l’expulsion, le matin même, de « la clinique », un lieu d’habitation et d’activités collectives et militantes. À la fin du repas, ils sont une cinquantaine à marcher dans la ville direction de cet endroit, protégé par un service de sécurité privé. Lorsque la police arrive sur les lieux, les choses dégénèrent immédiatement. Plusieurs équipages de forces de l’ordre tentent d’éloigner les militants de l’endroit et trois agents utilisent leur LBD (un cousin du flash-ball) en tirant au dessus de l’épaule — pratique formellement interdite. Six personnes sont touchées (...)

Lire la suite sur BuzzFeednews

Un suivi de ce procès et des mobilisations est assuré ici :

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}