Suivi de la soirée des élections présidentielles

Dimanche soir, c’était le résultat des élections présidentielles. Des rendez-vous ont circulé pour descendre dans la rue.

D’aprés la préfecture de police de Paris, 141 personnes ont été interpellées et 9 placées en GAV suites aux manifestations qui ont eu lieu le soir du second tour électoral.
Concernant les personnes retenues en GAV, certaines vont passer en comparution immédiate dès demain (mardi 09 mai).
Tâchons d’être présent.e.s au TGI de Paris pour les soutenir !
Les comparutions se tiennent l’après-midi, à partir de 13h30, au niveau des chambres correctionnelles du TGI.

Coordination contre la répression et les violences policières

Le numéro téléphone de la Coordination contre la répression et les violences policières sera actif ce dimanche soir et la journée de lundi :
Si ... tu es témoin d’une interpellation ou de violences policières, tu cherches des nouvelles de proches qui ont été interpellés ou dont tu es sans nouvelles, ou pour d’autres urgences, appelle : 07 53 13 43 05
Attention, au tél : ne pas donner de noms ou de détails qui pourraient être dangereux pour les personnes interpellées.
Pour les autres cas, envoie un mail à : stoprepression(AT)riseup.net
Lire aussi  :  Sortez couvert.e.s (V2), fiche condensée  | 23 avril

Lundi 8 mai

Quelques nouvelles du matin :

  • Une jeune femme a été renversée hier aux alentours de minuit de manière consciente par un 4x4. Tout le monde a eu très peur pour la personne qui a fini aux urgences mais qui était consciente. On ne connaît pas les motivations du mec qui a fait ça mais la plaque d’immatriculation a été relevée. On vous tient au courant.
  • Une partie des gens embarqués durant la nasse de la rue des panoyaux ont fini au comico de la rue de l’évangile, dans le 18em arrondissement. Ils commençaient à sortir au compte goutte vers 1h15. Les flics parlent de 9 gardés à vu dont une personne était interdite de séjour dans l’arrondissement.
  • La préfecture parle de dégradations. Il n y a eu quasiment aucun acte de quelconque violence hier de la part des manifestant-es. Les flics parlent notamment d’une école. On ne comprend pas trop de quoi ils parlent. Les seules "écoles" qui étaient présentes aux alentours de la manif sont les collèges Robert Doisneau et Colette Besson. La préf et la presse en roue libre...
  • Pour la manifestation de cet après midi, on a reçu ça comme mail :

    Les flics sont passés chez tous les habitants du Blvd Beaumarchais (et sans doute ailleurs) pour poser des caméras aux fenêtres.

Demain, sortez bien couverts !

JPEG - 219.2 ko

Dimanche 7 mai

01:00 Une bonne moitié des flics de la rue des Panoyaux partent sous les huées et les slogans de la cinquantaine de personnes motivées toujours présentes autour (dont une bonne part de gens du quartier). Comme ils encaissent sans broncher les gens se chauffent et quelques bouteilles volent vers les camions, les flics ouvrent les portes et vident 2-3 cartouches de gazeuse, tout le monde se disperse en toussant. Rendez-vous demain à 14h à République pour la 1e mobilisation sociale du quinquennat !

00:20 : À l’angle de la rue Sorbier et de la rue de Ménilmontant, la foule encore nombreuse gueule aux flics de dégager, quelques canettes vides sont jetées. Ces derniers répondent par une salve de lacrymos avant de finalement s’éloigner du carrefour.

23:40 : Attention à vous ! La BAC commence à roder dans le quartier, Ménilmontant et alentours quadrillés.

23:30 : Affrontements sporadiques et manifs sauvages dispersés en cours dans le quartier.

23:00 : Le quartier de Ménilmontant est complètement bouclé, les gens dans la nasse commencent à être embarqués.

JPEG - 199.8 ko

22:35 : Il y a encore 130 personnes dans la nasse des Panoyaux. Des manifestants dispersés dans le quartier scandent "Paris debout, soulève toi !". Toujours pas de violences du côté des manifestants. Toujours de plus en plus de flics.

22:15 : Nasse, toujours en cours, rue des Panoyaux. Les flics sont intervenus pour rétablir la circulation. Le quartier est toujours quadrillé, mais l’ambiance reste bon enfant. Entre temps les camarades du 94, suivis par quelques bagnoles de la police (armées de LBD quand même !) ont réussi à prendre le métro, direction Paris. Une jolie banderole "Macron c’est la misère, autodéfense populaire" a été accroché au periph Porte d’Italie.

21:45 : Une mini manif sauvage rue de Ménilmontant, aux cris de Macron démission. On sent l’esprit de révolte du 20e ! Pendant ce temps à Ivry, un petit cortège est parti au crie de "Pas de fachos dans nos quartiers, pas de Macron à l’Elysée !". Alors qu’il tentait de prendre d’assaut la capitale, le cortège s’est fait arrêter Porte de Vitry.

21h30 : Ménilmontant - Plusieurs nasses en cours, les effectifs se renforcent (GM), on croirait presque une manifestation de flics. La principale nasse a lieu devant le bar "Le saint-sauveur", rue des Panoyaux.

JPEG - 601.3 ko

20h50 : 800 personnes partent en manif au départ de Ménil. Les stations Couronnes, Ménilmontant et Père Lachaise sont fermées. Premiers gazages en Macronie !

20h40 : Une trentaine de personnes manifestent à Ivry avec une Banderole “Macron c’est la misère, autodéfense populaire”.

20h30 : La nasse de la Villette vient de se terminer ! Par contre Menilmontant est quadrillé par les flics, le quartier est une immense nasse.

19h50 : Augmentation de la présence policière entre Belleville et Ménilmontant, les camions se mettent en place. Faites gaffe aux fouilles à la sortie des métros.

19h15 : Ca y est les flics ont bougé. Des mouvements de keufs dans tout l’est parisien. À la Villette, les gens qui étaient au rassemblement pacifique et tapaient le casse-croûte se sont faits nasser par plusieurs dizaines de gardes mobiles. Allez savoir ce qu’ils veulent...

JPEG - 1.4 Mo

18h15 : À la Villette, 200 à 300 personnes rassemblées dans une bonne ambiance avec stands de tracts, chamboule-tout, musique, cantine... Pour le moment, les flics se font discrets dans le nord-est parisien.

13h30 : La préfecture a demandé aux bailleurs sociaux du 20e arrondissement de ne pas sortir leurs poubelles. Ils annoncent clairement la couleur. Ce soir, il va y avoir de la répression.

JPEG - 46.2 ko
Rue Boyer, 20eme arrondissement

La préfecture a annoncé 69 interdictions de séjour pour le 7 et 8 mai ainsi qu’un "dispositif de sécurisation renforcée par la mise à disposition d’unités de forces mobiles pré-positionnées sur le territoire de l’agglomération".

Lire aussi  :  Encore des flics à la maison !  | 7 mai

Le 7 mai

14h :

20h :

Le 8 mai

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}