Soutien aux postièr·es du 13e en grève

Dans le 13e 3 bureaux de poste sont en grève depuis le 7 septembre, voici le tract diffusé la semaine dernière aux parisien·nes afin de populariser la grève.

En 10 ans, Paris a perdu 1/3 de ses facteurs. Pire, La Poste privilégie outrageusement les beaux quartiers mais n’assure plus avec la même rigueur ses missions de service public dans les zones populaires.

Dans le 13e, après la fermeture du bureau de poste d’Austerlitz, ce sont les bureaux de la rue de Patay, de la place Jeanne d’Arc et de la rue Messiaen (Quartier Bibliothèque) qui sont menacés.
La Direction de la Poste (Paris Sud) tente d’imposer une nouvelle réorganisation qui prévoit 4 nouvelles suppressions d’emplois, alors que ces bureaux à caractère social sont déjà en sous-effectifs chroniques. Ceci s’accompagnerait d’une réduction importante des horaires d’ouverture.

De plus, certains services, comme le service bancaire ne serait pas accessible durant toute la période d’ouverture des bureaux.
C’est pourquoi, depuis le 7 septembre, soutenu par leurs organisations syndicales (CGT Postaux, Sud PTT et FO Com), les personnels de ces bureaux ont engagé une grève illimitée.
Leur forte mobilisation (80% de grévistes) et le soutien exprimé par les usagers avec les 100aines de signatures de la pétition, montre l’absurdité de cette organisation qui ne répond qu’a des intérêts économiques. La Poste appartient à la Nation, pas à ceux qui la dirigent, pas aux actionnaires. Les grévistes ont rencontré plusieurs fois la direction de Paris Sud, qui refuse de négocier.

Nous, Usagers : soutenons les revendications exprimées par les personnels, exigeons le maintien des horaires d’ouvertures avec le nombre de personnels suffisant pour assurer des conditions d’accueil de qualité, demandons l’accès à tous les services durant toutes les périodes d’ouvertures des bureaux, demandons l’arrêt de toute nouvelle organisation qui impacterait à nouveau un bureau de poste dans le 13e.

La Poste, en 2015, c’est : 23,045 milliards d’euros : chiffre d’affaire, en hausse de 4%, 875 millions d’euros : résultat d’exploitation, en hausse de 22%, La Poste a bénéficié du CICE (aide de l’État pour favoriser l’emploi) à hauteur de 350 millions et a supprimé 7600 emplois.

Dans les bureaux de poste à Paris : 200 suppressions d’emplois en 18 mois, plus de 10 bureaux fermés (dont Austerlitz dans le 13e) et plus d’une dizaine de fermeture programmée. À cela s’ajoutent, des restrictions des horaires d’ouverture particulièrement en matinée et des fermetures méridiennes, des fermeture régulière des guichets bancaires, des suppressions de services...

Ensemble, usagers et salariés, défendons le service public accessible partout et pour tous !
Soutenons la mobilisation des postiers !

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}