Non à l’expulsion d’Adem Yildiz, réfugié politique turc

Réunion d’information et rassemblement devant le Tribunal de Pontoise contre l’expulsion d’Adem Yildiz, réfugié politique ayant fui la répression et militant progressiste contre le fascisme en Turquie.

Adem Yildiz est un progressiste originaire de Turquie âgé de 27 ans. Il est arrivé en France en 2010 à l’âge de 21 ans à la suite de la répression du gouvernement de l’AKP en Turquie. Adem était étudiant en Turquie, il militait contre les politiques d’austérité, pour l’égalité, la démocratie et pour que les droits légitimes des peuples soient respectés.

Cependant, le gouvernement de l’AKP en Turquie se positionne contre toute revendication et contre toute opposition. Des centaines d’étudiants, de jeunes étaient emprisonnés à cette époque. Adem faisait partie de cette jeunesse. Pour son engagement, il a été de nombreuses fois placé en garde-à-vue, victime de violences policières, emprisonné. En Turquie, une fois tombé dans le collimateur de la police, il est difficile de poursuivre une vie « normale ».

Adem est arrivé en France par obligation. Il est venu parce qu’il n’était plus en sécurité dans son propre pays, parce qu’il pouvait lui arriver tout et n’importe quoi à tout instant. Personne n’aimerait devoir quitter son pays. Adem n’aurait jamais pensé être confronté à un départ, mais il l’a fait par obligation. À son arrivée, en 2010, il a obtenu un statut de réfugié politique. Il a un titre de séjour valable depuis son arrivée.

En France, Adem ne s’est pas dit que loin de son pays il devait continuer une vie banale en oubliant tout ce qu’il se passe là-bas. Bien au contraire, il n’a pas renoncé à son engagement. Il continue de militer dans le cadre démocratique contre le fascisme, les inégalités, les abus de pouvoir du gouvernement de l’AKP en France. Mais la France qui se dit pays des droits de l’Homme et du citoyen ouvre tout d’abord ses portes en acceptant qu’Adem soit réfugié politique, ce qui veut dire que la France admet que la Turquie est dirigé par un régime instable et répressif, puis la même France décide 6 ans plus tard d’expulser Adem pour son engagement contre ce régime fasciste turc en France.

Aujourd’hui, il est soupçonné d’être une personne dangereuse pour l’ordre public, d’être un « terroriste », mais de quel terrorisme parle-t-on ? Les faits qui lui sont reprochés sont : la participation à la fête de l’Humanité, la distribution d’une revue socialiste turque, la participation à des concerts de Grup Yorum [1]... À chaque activité d’Adem, ils ont collé le terme de « terreur », de « dangerosité »...

Au final, Adem Yildiz est aujourd’hui confronté à une demande d’expulsion formulée par le préfet du Val d’Oise. Le 5 décembre 2016, une audience aura lieu au Tribunal de Grande Instance de Pontoise où suite à cette procédure, la commission d’expulsion devra donner un avis sur cette demande d’expulsion. Cependant, il faut savoir que cet avis, qu’il soit positif ou non, est consultatif, et que le préfet décide seul de l’expulsion ou non d’Adem.

Adem n’est pas un terroriste, c’est un progressiste, un socialiste originaire de Turquie. Si la France cherche des terroristes, qu’ils aillent voir le gouvernement de l’AKP, ce gouvernement représente une terreur nationale incomparable.

L’asile politique est un droit reconnu et non un cadeau. Ce droit ne peut être retiré arbitrairement selon les intérêts des pays au péril de celui de l’humain.

Nous demandons le soutien à toutes les associations, organisations et personnes susceptible de soutenir Adem Yildiz dans ce combat contre sa demande d’expulsion, un combat contre la collaboration de la France avec la Turquie...

Nous demandons l’annulation de cette procédure !
Non à l’expulsion d’Adem Yildiz !
Non au retrait du droit d’asile politique !

Comité de Liberté
comitedeliberte@gmail.com

Soutenons Adem Yildiz devant la comission d’expulsion !
Lundi 5 décembre à 9h
Tribunal de Grande Instance de Pontoise, salle d’audience n°3
3 Rue Victor Hugo

P.-S.

Une réunion d’information a lieu ce jeudi 1er décembre à 19h, au CICP (salle de presse), 21 Ter rue Voltaire, métro Rue des Boulets.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net