Farid El Yamni quitte Urgence Notre Police Assassine

Nous retransmettons ici, à notre initiative, une lettre ouverte de Farid El Yamni, le frère de Wissam El Yamni, assassiné par la police le 1er janvier 2012 à Clermont Ferrand, annonçant son intention de quitter Urgence Notre Police Assassine, pointant ses modes de fonctionnement hiérarchiques et son implication dans l’Observatoire National des Violences Policières.

Bonjour à tou-te-s,

Je faisais partie à la fois du comité Vérité pour Wissam et du collectif de familles de victimes Urgence Notre Police Assassine dès sa création. Les deux sont des collectifs informels sans hiérarchie et a priori complémentaires.

Le combat pour mon frère Wissam El Yamni et l’image de ma famille sont pour moi prioritaires.

Un Observatoire national contre les violences policières vient d’être créé. Cette structure est officielle, hiérarchique. Dés le début j’ai signalé ne pas vouloir en faire partie. Je n’accepte pas que l’on me positionne derrière ou devant d’autres familles ou victimes, mais toujours à côté. Je l’ai toujours refusé. Ma parole n’est pas plus légitime ni plus illégitime que d’autres.

J’aurais aimé que les positionnements soient les mêmes avec tout le monde. Dans le passé, il est arrivé qu’il en soit autrement et ça ne passe pas pour moi.

Je crains qu’avec cet observatoire cela en devienne encore plus vrai.

J’ai insisté pour qu’il n’y ai ni de porte-parole, ni de notion de "fondateur" au sein du collectif, parce que par définition on ne peut fonder un collectif seul et je n’accepte pas cette hiérarchie, sous légitimité entendue. J’aurais aimé que cela soit dit et repris avec vigueur à chaque fois, mais cela ne l’a pas été suffisamment.

Certains collectifs comme le collectif Huit Juillet fonctionnent ainsi, j’aurais aimé qu’il en soit ainsi pour le collectif Urgence Notre Police Assassine et pour l’Observatoire contre les violences policières. C’est hélas l’inverse qui a été retenu et qui demeurera d’autant plus à l’avenir.

Considérant également qu’on ne peut faire partie à la fois d’une structure officielle et d’une autre non officielle sans risquer le mélange des genres, considérant également que j’implique ma famille dans des positionnement qu’il m’est arrivé de regretter et que je regretterai certainement dans le futur, j’ai fait le choix de me retirer du collectif Urgence Notre Police Assassine et me consacrerai désormais au seul comité pour mon frère.

Je souhaite bonne chance aux autres familles qui en ont décidé autrement et qui restent des alliés, jamais des concurrents ni des ennemis.

Farid El Yamni, le 10 juillet 2017

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}