En octobre au café librairie Michèle Firk

Programme des rencontres du mois d’octobre au café librairie Michèle Firk à la Parole Errante (Montreuil)

psychanalyse rustique /chaussures rouges & petits gâteaux /
fanzine de la fin du monde / Rencontres Icarus / queer ultra violence /
bonnes femmes, mauvais genre / cosmonautes

Au programme d’octobre 2016 :

Lundi 10 / 19h
Red Shoes de Christine Aventin : Lecture et échange avec l’auteure

Mercredi 12 / 19h00
présentation du Fanzine rés-URGENCE

Dimanche 16 octobre / à partir de 17h
Ateliers-discussions dans le cadre des Rencontres Icarus 2016

Jeudi 20 / 19h
Présentation de Vers la plus queer des insurrections (Libertalia 2016)

Dimanche 23 / à partir de 17h
Z #10 – Marseille 2 : bonnes femmes, mauvais genre

Jeudi 27 / 19h
Présentation de Les cosmonautes ne font que passer d’Elitza Gueorguieva (Verticales, 2016)

JPEG - 22 ko

Le café librairie Michèle Firk est un des espaces de la Parole Errante, lieu d’accueil, de créations, de recherches et de soutien aux luttes et aux initatives politiques depuis 10 à Montreuil. Les lieux appartiennent au Conseil Général et une époque de la Parole Errante se termine avec la fin du bail en décembre 2016. Un collectif qui rassemble tout les usagers de la Parole Errante s’est constitué pour inventer des suites à ce lieu : laparoledemain.jimdo

Une saison de lutte est en cours. Aucun pronostic annonçant sa fin ne s’est vérifié. Pour vaincre, nous n’avons d’autres choix que d’emprunter des temporalités inédites. Il nous faut durer. Pour durer, parmi d’autres choses, il faut des lieux. La Parole Errante est l’un de ces lieux. Mais ce lieu a besoin de forces supplémentaires pour continuer d’exister. Pour cela nous vous invitons à deux jours de mobilisation autour de la défense de la Parole Errante. Et ici défendre veut aussi dire inventer. Nous sommes à la Parole Errante comme partout ailleurs : nous ne sauverons l’existant qu’à le réinventer.

La programmation des mois qui viennent (dont la soirée de soutien à Paris-Luttes infos le 14 octobre) est visible ici et sur facebook


Lundi 10 – 19h
Lecture de Red Shoes et échange avec son auteure, Christine Aventin

“Si on jouait à “il ou elle” ?

C’est il ou c’est elle. Il n’y a pas d’autre alternative, c’est un garçon ou c’est une fille, d’ailleurs il n’y a pas d’autre mot. C’est tout simple et personne n’y échappe. Or, cette absence de mots répond-elle à une absence de réalité ? Ou bien sommes-nous incapables de concevoir d’autres réalités faute de mots qui les désignent ?”
(Extrait de RED SHOES de Christine Aventin)

A deux voix, nous souhaitons vous faire entendre ce monologue en forme de jaillissement, ses questions et ses débuts de réponses. Nous espérons que vos voix et vos silences viendront faire écho aux nôtres autour des coussins et des petits gâteaux.


Mercredi 12 – 19h00
présentation du Fanzine rés-URGENCE

Lucie Guesnier (écriture), et Céline Biewesch, de l’imprimerie de la fin du monde viendront présenter, autour d’un apéro, leur fanzine rés-URGENCE.

Parce que nous vivons des aventures collectives sous diverses formes,
Parce que nous aimons les mots,
Parce que nous sommes imprimeur(e)s,
Parce que nous voudrions échanger, parler de tout cela avec vous…

“Ils ont construit des passages et bricolé des moments”


Dimanche 16 octobre, de 17h à 19h
Ateliers-discussions dans le cadre des Rencontres Icarus 2016

Le projet Icarus est un réseau de groupes d’entraide en santé mentale radicale qui privilégie l’auto-détermination et la lutte contre les oppressions systémiques et individuelles. En préambule au 8e congrès mondial sur l’entente de voix, nous prévoyons de faire une série d’ateliers-discussions avec des membres et allié.es du projet Icarus. Ces rencontres seront l’occasion de partager où nous en sommes chacun.e dans nos vies et dans nos collectifs, au niveau local et international, d’identifier nos besoins et de s’organiser pour y répondre.


Jeudi 20 – 19h
Présentation de Vers la plus queer des insurrections (Libertalia 2016)

Présentation et discussion avec les traducteurices de l’anthologie du mouvement queer américain, qui sort ce jour chez Libertalia sous le titre Vers la plus queer des insurrections

Vers la plus queer des insurrections est la traduction en français de Queer Ultra Violence : Bash Back ! Anthology, publié en 2011 par Ardent Press aux États-Unis, une anthologie du mouvement queer insurrectionnaliste Bash Back !, né en 2007, compilée par Fray Baroque et Tegan Eanelli. Les textes regroupés dans ce livre ont été écrits par une constellation d’individus et de groupes et adoptent une multitude d’approches : provocation, romantisme, nihilisme, détournements, réappropriation, références sans citations, humour, postures esthétiques… Autant de stratégies pour creuser des thèmes obsédants, tels que la lutte contre l’intégration aux normes hétérosexuelles, l’usage des identités, l’attaque du christianisme puritain, l’action directe, le rapport à la violence, la vengeance, la pratique des émeutes et autres moments corporels collectifs, la stylisation du corps, l’esthétique de soi, la criminalisation, les stratégies de survie au sein du capitalisme. Des discours qui arrivent comme une bouffée d’oxygène, à l’heure où le manque d’une critique radicale des orientations politiques LGBT (assimilationnisme, nationalisme, apathie face au libéralisme, valorisation des politiques punitives…) est suffoquant.

JPEG - 362.5 ko

Dimanche 23 – à partir de 17h
Z #10 – Marseille 2 : bonnes femmes, mauvais genre

Le dixième numéro de la revue Z, publication annuelle d’enquête et de critique sociale, vient de sortir. Intitulé « Bonnes femmes, Mauvais Genre », il plonge dans les questionnements féministes à partir d’enquêtes de terrain réalisées à Marseille.
Le 8 mars 2016, pour la Journée internationale des droits des femmes, l’humoriste Jean-Marie Bigard, auteur d’un célèbre sketch sur le « lâcher de salopes », se produisait à Marseille en clôture du « Festi’femmes », organisé par une ancienne adjointe à la culture de la ville. Que penser du fait que ce genre d’événement soit si souvent porté par des femmes – blanches et bourgeoises, proches des notables ? Est-ce un hasard si cela se passe dans la grande ville qui compte le plus de pauvres en France ? Les Marseillaises sont de celles qui sont si bas, paraît-il, qu’il est légitime de les écraser. Qu’est-ce que ça coûte, de mépriser la vulgarité des « cagoles », descendantes de ces Italiennes travaillant à l’usine, si exploitées qu’elles survivaient en se prostituant le week-end ? Qu’est-ce qu’on risque, à mépriser les choix des femmes voilées, traitées d’esclavagistes par la ministre des droits des femmes ?
Le 23 octobre sera l’occasion de discuter de ces thèmes, de la non-mixité à l’afroféminisme en passant par la maltraitance gynécologique et la marchandisation du corps des femmes, d’explorer nos combats, d’ébaucher des alliances et des zones de confiance.

*14h30-16h30* : Atelier Riposte d’autodéfense

L’association ARCA-F, proposera un atelier d’initiation à l’autodéfense pour les femmes et les adolescentes (à partir de 12 ans)

Le nombre de places est limité, pour s’inscrire, envoyer un mail :
 stage.arca-f@riseup.net
 
Interprétation en LSF

*14h30-16h30* : Ateliers enfants de + de 7 ans (et adultes). Des jeux dedans, des jeux à l’air libre, des jeux revisités, des jeux où l’on s’affronte autrement, des jeux où l’on apprend à coopérer, à repenser le jeu, et pourquoi pas à le dé-re-construire.

Un espace enfants pour les plus petits est également ouvert.

Proposé par le Centre Social Autogéré de La Parole Demain et le Centre Social Auto-organisé L’Attiéké.

GOÛTER
*17h-18h30* Discussion avec des membres de la revue Z, en présence de différentes associations et collectifs.


APERO BUVETTE
*19h-20h* Spectacle de chants féministes par le collectif lillois L’INTRUSE
*INFOKIOSK / LIBRAIRIE MICHÈLE FIRK / EXPOSITION DES ARCHIVES DE LA PRESSE FÉMINISTE / *

PNG - 1.3 Mo

Jeudi 27 – 19h
Présentation de Les cosmonautes ne font que passer
d’Elitza Gueorguieva ( Verticales, 2016)

Dans ce premier roman aux airs d’épopée adolescente sur fond de “période de transition”, il est question : de rêves d’enfant ; de révolte sur fond de grunge ; de chien aussi bâtard qu’héroïque ; de gens qui font la queue ; d’un système qui bascule et transforme les bureaucrates communistes en bureaucrates capitalistes.

En présence d’Elitza Gueorguieva, nous prendrons le temps de discuter des thématiques de son livre autour d’un verre et de photos.

michelefirk.noblogs/

P.-S.

Le café librairie michèle firk est ouvert du mercredi au samedi de 15h à 20h
michelefirk.noblogs
C’est une librairie mais surtout un espace auto-organisé de discussions, d’élaborations et de soutien politique aux luttes en cours.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}