Compte-rendu de l’Assemblée des Fronts Sociaux IDF (12/09)

Le 12 septembre, une AG avait été appelée par les Front Sociaux d’Île-de-France à l’annexe de la Bourse du Travail (67 rue de Turbigo). Celle-ci a réuni une centaine de personnes entre 18h et 20h. Voici un compte rendu partiel et subjectif.

L’AG a commencé vers 18h30 avec des prises de parole libre touchant à la manifestation (réussie) et à la nécessité d’engager des blocages et des grèves. Un peu avant 19h, la salle Léon Jouhaux est pleine : syndicalistes, étudiant.e.s, autonomes, et militant.e.s divers écoutent les orateurs qui se succèdent au micro.

La proposition d’effectuer une couverture par périscope a été refusée par un certain nombre de participant.e.s, qui ont demandé à ce que soit rendu public un compte rendu écrit.

Quelle place pour le Front Social dans la manifestation ?
L’un des premiers point posé concerne la place du Front Social dans la manifestation. En tête de cortège, comme ce fut le cas pour un certain nombre - on a pu apercevoir une banderole « fronts sociaux - tous pour tout » ? Ou dans le cortège syndical ? Les défenseurs de l’idée d’une présence dans le cortège de tête ont avancé que le Front Social ne peut se détourner de la vitalité et de la dimension politique/révolutionnaire portée par ce cortège. Une étudiante a également témoigné de la difficulté pour le cortège étudiant de tenir ses participants sur la place de la Bastille pendant plus d’une heure dans l’attente d’un départ du cortège. La question s’est alors posée : rejoindre le cortège du Front Social, ou le cortège de tête ? Beaucoup de tergiversation pour au final perdre pas mal de celleux qui avaient fait le déplacement jusqu’à Bastille.

Il a été opposé à la proposition d’intégrer de façon unitaire le cortège de tête le risque pour de nombreux syndicalistes de se brouiller avec leur syndicat et, plus grave, de ne pas être en mesure de mobiliser leurs collègues s’il était question de rejoindre le cortège de tête ; malheureusement, l’intervenant n’a pas précisé les raisons de ce rejet. Une autre position consistait à dire que le Front Social pouvait être partout dans la manifestation.

Quelques propositions
Un consensus a émergé sur l’idée de travailler à la mobilisation durant les jours qui précèdent le 21 septembre et, par la suite, travailler au blocage du pays, le seul moyen de faire plier le pouvoir. Sur ce point, de nombreuses propositions ont été faites : des appels à la grève et à manifester le 21, une nouvelle AG le 21 au soir, des actions de blocage, la construction d’un calendrier commun, le soutien aux piquets de grèves (notamment du côté des cheminots), la création de comités d’action et une présence active et massive sur les réseaux sociaux. Il a été dit à plusieurs reprises que le travail à effectuer durant les prochains jours consistait à parler dans son entourage le plus proche, sur son lieu de travail ou son syndicat pour donner à cette mobilisation un caractère politique et unitaire : développer un discours en mesure de convaincre chaque secteur/lutte à sortir de son isolement. Il a également été demandé de construire un outil informatique (et donc une équipe) en mesure de donner plus de consistance au travail réalisé par la page Facebook Luttes invisibles.

Les étudiants
Un étudiant a proposé d’organiser de grosses actions telles qu’une nouvelle manifestation dès le jeudi 14 septembre, ce qui n’a pas fait consensus. « Évitons la précipitation » lui a-t-on répondu, notamment du côté des autres étudiants présents qui ont rappelé que les cours n’ont toujours pas repris et qu’un travail d’explication et de mobilisation reste à faire. Plusieurs étudiants se succédant, on a pu avoir plusieurs témoignages et points de vue sur une mobilisation qui ne fait que débuter. Si elle n’a réuni qu’une soixantaine de personne, l’AG de Paris 8 (Saint Denis) a été réussie et laisse augurer un mouvement bien deter sur la fac - une prochaine AG est prévue le 19 septembre. Un autre étudiant a posé la question de la légitimation de la grève et des actions de blocage auprès des plus jeunes. Selon lui, des références actuelles telles que certains youtuber (par ex Usul) parlent aux étudiants qui, bien que d’accord sur les idées, ne sont pas familiers avec l’action. Sur ce point une demande de formation des étudiants mobilisés par les personnes plus expérimentés a été formulée.

Fin de l’AG
À partir de 20h, les interventions se sont succédées sur différents thèmes, tels que la solidarité avec les populations du Sud qui subissent l’exploitation des multinationales et dont les conditions de travail constituent un modèle qui vise à être introduit progressivement dans nos sociétés. On a également parlé de la destruction de postes dans la fonction publique, la nécessité de construire l’unité des prolétaires face à l’hydre capitaliste… Une proposition de tract pour le 21 septembre n’a pas pu faire l’unanimité. Elle a par ailleurs provoqué l’intervention d’une personne qui a demandé à ce qu’une discussion sérieuse soit développée sur la question du travail (il a invité les personnes intéressées à le rejoindre hors de la salle). Puis les interventions ont repris et progressivement, la salle s’est vidée. Je suis moi-même allé prendre l’air. Plus tard, j’ai appris qu’il avait été proposé une campagne en direction et avec les deliveroo et qu’un équipe s’était attelée à la rédaction d’un tract.

Voici quelques dates récupérées à l’AG :

13 SEPTEMBRE - 19h - BOURSE DU TRAVAIL
Meeting du Front Social, salle Eugène Henaff, 85 rue Charlot - 75003)

13 SEPTEMBRE - 18H - Ivry (CSA - Le Vaydom)
Interlude Interlutte - Soirée de convergence des luttes (37 rue Marceau)

13 septembre - 17H - Place Bernstein (75012)
Rassemblement contre les Jeux Olympiques et le Grand Paris de la spéculation

13-16 septembre - Saint Denis
Colloque Penser l’émancipation à l’Université Paris 8 - Saint Denis

15 SEPTEMBRE - 18H - MONTREUIL
Concert de soutien aux prisonniers de la guerre sociale à la Parole Errante

18 SEPTEMBRE - rentrée des facs

19-22 SEPTEMBRE - 13H - TGI de PariS
Procès de la voiture de police brûlée Quai de Valmy

2O SEPTEMBRE - 18h - Bourse du Travail
Impasse de l’ubérisation : quelles solutions ? (Salle Ambroise Croizat)

21 SEPTEMBRE - 9h - TGI de Paris
Procès des rafles - soutien à Houssam

Un étudiant participant au Front Social 75.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}