Commémoration du 21e anniversaire de l’évacuation de l’église Saint-Bernard à Paris

L’Union Nationale des Sans-Papiers appelle à une manifestation pour 21 ans de l’expulsion des sans-papiers de l’église St-Bernard.

Depuis le 18 mars 1996, les sans-papiers se sont organisés en Collectifs, au sein de l’Union Nationale des Sans-Papiers. Ils ont mené de nombreuses actions (occupations, grèves, marches à travers la France et caravanes en Europe et en Afrique).

  • 2002 : occupation de la Basilique de Saint-Denis, marche de Marseille à Paris ;
  • 2003 : marche du Havre à Rouen ;
  • 2004 : marche de Bruxelles à Paris ;
  • 2006 : lutte des 1000 de Cachan ;
  • 2008 : occupation de l’église Saint Paul à Nanterre et occupation la Bourse du Travail à Paris, Campagne rackett
  • 2009 : occupation de la CPAM rue Baudelique à Paris (13 mois) ;
  • 2010 : marche de Paris à Nice, lors de la Commémoration du 50e anniversaire de l’indépendance des pays africains ;
  • 2011 : participation au Forum Mondial de Dakar ;
  • 2012 : parche européenne des sans-papiers et des migrants ;
  • 2012/2013 : grève de la faim des sans-papiers de Lille (73 jours) ;
  • 2013 : forum Social Mondial de Tunis et Marche du Grand Paris des sans-papiers, ;
  • 2014 : caravane et grande manifestation à Bruxelles lors du sommet du Conseil de l’Europe sur la politique migratoire, grande manifestation à Rome ;
  • 2015 : grande manifestation à Berlin, Caravane au Forum Social Mondial de Tunis.
  • 2016 : grande conférence sur les migrations à Hambourg
  • 2017 : organisation au contre-sommet France /Afrique à Bamako et Participation au contre sommet au G20 à Hambourg

L’union nationale des sans papiers (UNSP), condamne avec la plus grande énergie les politiques migratoires de l’Europe, accentuant les actes barbares envers les personnes migrantes, partout à travers le monde, dont aussi en France, notre pays d’accueil.

Nous mesurons avec inquiétude les conséquences des décisions sécuritaires durcies par la prolongation de l’état d’urgence, qui sont des atteintes aux valeurs fondamentales de la République et qui aggravent considérablement nos situations déjà bien précarisées :

  • Elles donnent tout pouvoir aux forces de police (contrôles à toutes heures et en tout lieux, arrestations allant jusqu’à l’enfermement et l’expulsion) ;
  • Les médias, les politiques de gauche comme de droite pratiquant l’amalgame entre terroristes et migrants (réfugiés/Sans-Papiers) et renforçant ainsi un climat de plus en plus délétère, de racisme et de suspicion et dans la population ;
  • La Circulaire VALLS du 28 novembre 2012 qui n’a fait que proroger l’injustice des lois Pasqua de 1993 renforçant le pouvoir discrétionnaire des préfectures et renforçant par le travail au noir, l’exploitation patronale ;
  • Les lois anti-émigrés toujours plus répressives et restrictives, comme le prouvent les derniers remaniements du CESEDA ;

Nous devons combattre ces politiques assassines dont tous les États Européens sont responsables et complices. Sur toutes les frontières européennes (Calais, Vintimille etc…), des milliers de migrants trouvent la mort en fuyant des pays détruits par les guerres impérialistes et/ou appauvris par l’accaparement de leurs ressources, transformant la mer Méditerranée, la mer Égée et l’océan indien en immenses cimetières.

C’est pourquoi nous exigeons :

  • que cessent ces drames aux frontières et dans notre pays : une politique migratoire européenne, respectant la Déclaration Universelle des droits de l’homme et la Convention Européenne des Droits de l’Homme, dont nous sommes signataires, et dans lesquels sont inscrits la liberté de circulation et d’installation, ainsi que la Convention de Genève pour l’accueil des réfugiés ;
  • que les États et les Responsables Européens prennent en compte la situation de guerre dans tous les pays du monde responsable de l’exil des populations.

Dans cette situation de détresse en France, nous devons aussi y associer tous les précaires qui subissent les mêmes conséquences de cette politique de régression sociale, brutale et indigne.
Plus que jamais notre slogan « Français / émigrés solidarité ! » prend toute sa dimension politique.

L’union nationale des sans papiers (UNSP) exige :

  • La régularisation globale de tous les Sans-Papiers ;
  • La liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous ;
  • La régularisation de tous les sans-papiers par une carte de 10 ans ;
  • La fermeture des Centres de rétention et arrêt des expulsions ;
  • Le respect du droit d’asile ;
  • Abrogation de lois anti-émigré(e)s.

St-Bernard 21 ans après
Plus que jamais, la lutte continue
Appel à Manifestation Samedi 26 août 2017

Rendez-vous 14 heures Place de la République

Départ 15h en direction de l’Église Saint-Bernard

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}