Aulnay : les journalistes tentent de faire croire que ça se calme, la révolte s’étend

Certains médias se gargarisent que la nuit a été calme à Aulnay-sous-Bois cette nuit. Le Huffingthon Post, 20 Minutes, Sud-Ouest, tous titrent sur une nuit « calme », des émeutes en déclin...

Par contre, un article d’Europe1 vient contredire cette version, qui impute régulièrement ce calme relatif à la présence de François Hollande au chevet de Théo hier. Dans cet article, on apprend que toutes les cités d’Aulnay-sous-bois ont grondé hier mais aussi que la révolte s’est étendue à l’ensemble de la Seine-St Denis.

"Le chat et la souris". D’une cité à l’autre, on entend des détonations, des tirs de mortiers ou de feux d’artifice, puis les sirènes de la police, puis le calme. Les jeunes se volatilisent aussi vite qu’ils ont surgi en laissant souvent leurs armes artisanales derrière eux.

Les médias n’arrivent même plus à trouver des "grands frères" qui ont envie de calmer les ardeurs des émeutiers. Au contraire :

"Puissance 10". Mohamed, 31 ans, un peu lassé de jouer les grands-frères n’a aucune envie de s’interposer entre les émeutiers et la police : "Tant qu’ils ne crament rien dans la cité, on s’en fout. Ils (les policiers) n’avaient qu’à pas faire les cow-boys. Ce qu’ils ont fait au petit Théo, franchement, ils devraient recevoir ça puissance 10."

On a dénombré aussi des affrontements au Tremblay-en-France, au Blanc-Mesnil, à Clichy-sous-Bois, à Sevran ou à Villepinte... et apparemment même plus loin :

Sur les radios des policiers, les appels s’enchaînent : embuscades, caillassages, départs de feu... Les mêmes scènes d’un bout à l’autre de la Seine-Saint-Denis, avec à chaque fois, s’inquiète un grand frère, le risque d’une bavure.

Ce qu’on sait pour l’instant :

  • 23 personnes auraient été interpellées dans la soirée en Seine-St-Denis.
  • 17 personnes passeront également dans la journée au tribunal de Bobigny pour les affrontements du 6 février à Aulnay (11 mineurs devant le juge pour enfant, 6 majeurs en comparution immédiate).

De nouveaux rassemblements sont appelés un peu partout ce mercredi soir.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}