[]

Brèves

Répression - prisons

Des interdictions de manifester le 19 mars...

Des interdictions "individuelles" de manifester le 19 mars ont été distribuées aujourd’hui. La source est fiable, il s’agit d’avocat. Sur les interdictions de manifester, on pourra se référer aux points juridiques de Defcol publié en juin 2016 : .lien_a_lire_aussi background-color : rgb(245, 245, 245) ; margin-left : 20px ; margin-top : -4px ; margin-bottom : 14px ; padding-bottom : 8px ; padding-top : 8px ; padding-left : 12px ; padding-right : 8px ; border-left : 1px solid rgba(163, 0, 6, 0.33) ; (...)

Répression - prisons

Val-de-Marne : blocus lycéens contre les violences policières et affrontements à Fresnes et à Cachan

Blocus et mobilisations dans les lycées Frédéric Mistral à Fresnes et Gustave-Eiffel et Maximilien-Sorre à Cachan se sont tenues dès l’aube. Les affrontements ont duré une partie de la journée.
L’après-midi, des manifestations ont eu lieu, 500 lycéen.es à Cachan et une centaine à Fresnes d’après le Parisien [1].
En fin d’après-midi, le bilan était de 5 interpellations à Cachan, et 3 à Fresnes. Deux blessés étaient à déplorer du côté des lycéens, tous deux après des tirs de flash-ball, aucun du côté des (...)

Répression - prisons

Lycée Bartholdi (Saint-Denis) : un flic gifle un élève le matin, 3 gardes à vue l’après midi.

Devant le lycée Bartholdi de Saint Denis ce matin, le contrôle de police continue de faire dans la violence et l’humiliation... Un élève se fait contrôler puis gifler par un flic avec son propre carnet de correspondance...
Dans l’après midi la tension monte, jet de bouteille, puis arrestations, 3 élèves du lycée sont en gardes à vue ce soir... MaJ 20h07 : Le Parisien évoque ces arrestation dans l’article « Saint-Denis : sept jeunes filles interpellées après un jet de cocktail Molotov sur un lycée », (...)

Répression - prisons

Grosse rafle de lycéen-ne-s à Saint-Denis

C’est bizarrement assez peu relayé mais suite à un gros bordel assez dur à suivre au lycée Suger à Saint-Denis, les flics ont embarqué 55 lycéen-ne-s (dont 44 mineur-e-s) et les ont mis-es en gardav !
Ça ne surprendra pas grand-monde vu le contexte de répression actuel mais une arrestation aussi massive hors manif est franchement inhabituelle. La direction n’a pas prévenu les parents, dont la plupart ne savent rien de la situation de leurs enfants s’ils n’ont pas réussi à envoyer un texto (...)

Répression - prisons

En marge d’un blocus, des lycéens en garde à vue racontent leur traitement disproportionné et humiliant

Lundi 27 février, après avoir participé au blocus de leur lycée Honoré-de-Balzac, dans le XVIIème arrondissement de Paris, Malika*, Kahina*, Coumba* et dix autres de leurs camarades sont arrêtés par la police. Motif : vol et dégradations en réunion. Des faits pour lesquels ils ont été relâchés et que tous nient catégoriquement. Les mineurs restent marqués par leur garde à vue et racontent les humiliations vécues. Reportage.

Répression - prisons

Meurtre d’Adama : nouvel acharnement judiciaire contre la famille Traoré, réunion publique pour réagir

Ce matin, Oumou, Assa et Youssouf Traoré ont été convoqués et auditionnés à la gendarmerie de Persan, la même gendarmerie où est mort Adama Traoré le 19 juillet 2016. Au même moment, Bagui Traoré, premier témoin du meurtre de son frère, a été placé en garde-à-vue.
Cette matinée illustre l’acharnement des instances judiciaires contre la famille Traoré. Notre réponse n’en sera que plus forte !
Réunion publique aujourd’hui (mardi 28 février) à 17h au CICP (21ter rue Voltaire, métro Rue des Boulets ligne 9). Le (...)

Répression - prisons

Un Chinois tabassé par la police dans un commissariat parisien

C’est une information relativement inaperçue mais qui témoigne une nouvelle fois de la violence policière.
Samedi 18 février, dans la matinée, un "ressortissant Chinois" de 42 ans traverse le 4ème arrondissement parisien avec son camion. Des policiers interpellent le conducteur pour vérifier ses papiers. Ils décident de l’emmener au poste puis de le placer en garde-à-vue !
Une privation de liberté totalement arbitraire car l’individu est en fait détenteur d’un véritable permis de conduire !
A (...)

Répression - prisons

Ouverture du procès pour un policier ayant blessé à l’œil un adolescent de Saint-Denis avec une grenade de désencerclement

Alors que le tribunal Bobigny doit rendre aujourd’hui (lundi 20 février) son jugement concernant les blessures infligées à l’anus d’Alexandre par la matraque d’un policier municipal de Drancy en 2015, un nouveau procès pour des violences policières s’ouvre ce même jour à Bobigny.
Le Point relate les faits en question.
La scène se déroule le 28 octobre 2015 dans un quartier populaire de Saint-Denis (93), à la cité des Francs-Moisins.
Des motards de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention (CSI) (...)

Répression - prisons

La police a porté plainte contre Théo !

Après une semaine de manifestations partout en France pour réclamer justice pour Théo, et l’huile jetée sur le feu par le rapport de l’IGPN tendant à remettre en cause la définition du viol, la campagne de désinformation et de dénigrement de la victime de violence commence maintenant. C’est en effet une tactique bien rodée, les victimes de violences policières sont alors accusées d’avoir été violentes, agressives et la police tente de retourner la situation à son avantage par ce biais. Cette campagne de (...)

Répression - prisons

Aulnay-sous-Bois : le commissaire des agresseurs de Théo condamné pour une histoire de violences policières en 2004

Il semble que le commissaire divisionnaire de la BST d’Aulnay-sous-bois ait déjà un passé bien chargé et que cela ne l’empêche en rien d’exercer un métier pour lequel on pourrait s’attendre à ce qu’un casier vierge soit un prérequis minimum ...
En effet, comme l’explique cet article publié dans l’Humanité, et celui-ci dans Libération il est déjà bien connu de la Justice : « commissaire divisionnaire d’Aulnay-sous-Bois, Vincent Lafon, a déjà été condamné, en mars 2008, dans une affaire de violences policières. (...)

Répression - prisons

Justice pour Théo : Nouveaux affrontements à Argenteuil, aux Ulis, à Mantes la Jolie et en Seine-Saint-Denis cette nuit

Un commissariat a été attaqué aux Ulis, dans l’Essonne. Au même moment, un gros affrontement avait lieu à Argenteuil dans le Val d’Oise. « Avec l’affaire Théo, on a l’impression que les émeutes de 2005 vont reprendre », confie un policier de nuit sur ce secteur [Les Ulis].
Mais c’est aussi dans les Yvelines que les flics constatent une "montée de violences" : A Mantes-la-Jolie, vers 21 h 30, les policiers ont été pris à partie rue Fragonard par une soixantaine de jeunes après avoir été appelés pour (...)

Répression - prisons

Clichy-la-Garenne : Nouvelle bavure, cette fois c’est la BAC d’Aubervilliers qui se fait plaisir

L’IGPN a encore été saisie pour une violence policière gratuite contre Hicham (prénom modifié), 19 ans, qui avait la mauvaise idée de suivre une voiture de flic par curiosité (ne jamais être trop curieux avec la police, ils n’aiment pas ce trait de caractère).
« Vers 2 heures du matin, à hauteur de Clichy, une voiture de police nous a barré la route, détaille Hicham. J’ai immédiatement coupé le contact et levé les bras. Quand j’ai déverrouillé la portière, l’un des policiers m’a directement donné un coup de (...)

Répression - prisons

Bobigny : au moins 37 arrestations, soyons solidaires !

Une trentaine de personnes [1] se sont faites arrêter après les affrontements du samedi 11 février à Bobigny. 9 autres l’ont été à la suite d’un pillage du Décathlon de Noisy-le-Sec.
Comme les jours précédents, elles risquent de passer en comparution immédiate au tribunal de Bobigny dès ce lundi. Ne les laissons pas seuls avec cette Justice qui frappe les révolté.e.s.
Les audiences ont lieu à partir de 13h en salle 4 et continuent tard dans la journée voire dans la nuit. .lien_a_lire_aussi (...)

Répression - prisons

Blanc Mesnil : Des flics se chauffent en hurlant des propos homophobes

Hé, ils sont là ! Alors les petits PD, on va vous enculer, niquez bien vos mères
Le chef d’escouade de ce qui semble être la police nationale laisse aller ses instincts. Une vidéo capturée pendant une charge de flics nous présente encore une fois l’incroyable finesse de la police dans nos quartiers.
Une vidéo complètement délirante où le flic semble avoir viré hystérique façon Emmanuel Macron...
Elle est pas belle l’institution censée nous "protéger" (...)

Répression - prisons

Aulnay : les journalistes tentent de faire croire que ça se calme, la révolte s’étend

Certains médias se gargarisent que la nuit a été calme à Aulnay-sous-Bois cette nuit. Le Huffingthon Post, 20 Minutes, Sud-Ouest, tous titrent sur une nuit « calme », des émeutes en déclin... Par contre, un article d’Europe1 vient contredire cette version, qui impute régulièrement ce calme relatif à la présence de François Hollande au chevet de Théo hier. Dans cet article, on apprend que toutes les cités d’Aulnay-sous-bois ont grondé hier mais aussi que la révolte s’est étendue à l’ensemble de la Seine-St (...)

Répression - prisons

Justice pour Théo : que se passe-t-il à Aulnay ?

Bon, après le nouveau coup de la flicaille de ce vendredi, bien sonné, pas réveillé, j’ai fait le coup de l’appel téléphonique à un-e ami-e : Des flics partout, y compris au chémar du dimanche, les flashballs au milieu des caddies et des étals de légumes... Des trucs brûlés et des "nik la police" sur les murs, résultats d’une courte nuit Une tension palpable Un dégoût certain de la part de tou-tes, beaucoup de "qui nous protégera de la police ?"... N’empêche qu’on aimerait en savoir plus, alors à vos (...)

Répression - prisons

Le Raincy (93) : encore un ado tabassé par un flic

Il est toujours risqué de tomber sur la police alors qu’on se balade dans son quartier...
Vendredi dernier trois flics interviennent pour une baston dans la rue au Raincy, puis décident pour faire bonne mesure de contrôler toutes les personnes qui passaient par là. C’est apparemment quelque-chose qui stresse les flics (ils n’ont pas l’habitude !?), et un ado qui protestait vaguement de s’être fait bousculer par-derrière (sans savoir que c’était par un flic) s’est retrouvé étranglé, puis s’est pris (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net