Brèves

Migrations - sans-papiers

Accueil des exilés dans la Vallée de la Roya

Accueil des exilés dans la Vallée de la Roya : appel à dons
L’agriculteur Cédric Herrou accueille depuis plus d’un an des exilés qui traversent la frontière franco-italienne, leur proposant un peu de répit et d’aide. En prévision de l’hiver, il lance un appel à don pour construire des cabanes en bois et des structures sanitaires sur son terrain.
Condamné ce mardi 8 août à quatre mois de prison avec sursis pour avoir aidé des migrants, Cédric Herrou se bat aux côtés d’autres habitant-es de la vallée pour (...)

Migrations - sans-papiers

17 janvier, au centre Emmaüs dit de mise à l’abri, un sens particulier de l’hospitalité

Le lundi 6 février, 3 personnes passeront en procès en appel parce qu’en août 2015 elles sont allées rendre visite à des migrant-e-s en grève de la faim contre leurs conditions d’hébergement dans le centre Emmaüs Solidarité de Pernety dans le 14ème arrondissement. Des personnels du centre, soutenus par Emmaüs solidarité qui, main dans la main avec la ville de Paris et la préfecture, ont instrumentalisé ce qui n’a été qu’un banal acte de solidarité, ont porté plainte contre ces camarades, les accusant de (...)

Migrations - sans-papiers

Centre de rétention de Vincennes : expulsions programmées vers le Soudan

Alors que la destruction du bidonville enfile son masque d’opération humanitaire, les arrestations et les transferts vers différents centres de rétention s’amplifient.
Ainsi, 24 personnes sont transférées de Calais vers le centre de rétention de Vincennes le 26 octobre, suivies de 12 autres le 28.
Parmi elles, trois personnes originaires du Soudan ont été présentées à l’ambassade du Soudan pour obtenir les laissez-passer permettant leur expulsion, et ont des vols programmés le 17 novembre via Doha et (...)

Migrations - sans-papiers

29 septembre : rassemblement de soutien aux résident·es des foyers COALLIA de Boulogne Billancourt

Les résident·es des foyers Coallia-Aftam de Boulogne-Billancourt sont en grève des loyers compte tenu des méthodes de gestion des foyers et de coups de pression ponctuels comme dernièrement le directeur général a envoyé 6 cars de police pour fermer la cuisine collective !
Soutenons les résidents jeudi 29 septembre à partir de 16h, Mairie de Boulogne Billancourt [1] face à un gestionnaire hostile et une mairie qui veut raser le foyer (...)

foyers
Migrations - sans-papiers

Dimanche 31 juillet : nouvelle expulsion brutale des migrant·es, avenue de Flandres

Apparus peu avant 14h, les CRS sont rentrés en action environ une demi heure plus tard et ont pourchassé les migrant·es toute l’après midi (« opération d’éviction » selon la préfecture) avant de déclencher une brusque opération « coups de poing » aux alentours de 22h30. « Ici c’est comme chez moi [mais] demain, je pars en Allemagne. » Un Mineur Isolé Etranger
Après avoir été chassés des quais et s’être réunis à Stalingrad sur l’avenue de Flandres, les migrant·es n’ont eu aucun répit : la police a eu ordre de (...)

Migrations - sans-papiers

A nouveau un camp à la Halle Pajol

Ce vendredi 17 juin, un nouveau campement de rue de migrants s’est installé à la Halle Pajol (esplanade Nathalie Sarraute) dans le 18e arrondissement.
Au même endroit qu’il y a un an...
Ce lundi 20 juin est la journée mondiale des réfugiés.
Illustration : 1er dessin reçu par l’association Quartiers Solidaires à l’origine de l’opération 1000 migrants, mille dessins qui a lieu dimanche 26 juin à 16 heures au parc Eole (Paris 18e) où se situe un autre campement extrêmement précaire de (...)

Migrations - sans-papiers

[Paris 10e] Plus de 200 migrants expulsés de leur campement sur les bords du canal St Martin

Mobilisation contre la loi travail ou pas les rafles contre les migrants ne cessent pas. On apprend par le Parisien que le matin du 20 mai :
Plus de 200 migrants, essentiellement des Afghans, installés depuis une dizaine de jours dans un campement de tentes dans le 10e arrondissement de Paris, ont été évacués ce vendredi matin.
Au total, « 229 personnes », qui vivaient depuis dix jours quai de Jemmapes, sur le bord du canal Saint-Martin, ont été « prises en charge et mises à l’abri », a indiqué (...)

Migrations - sans-papiers

Occupation du lycée Jean Jaurès par des migrants

Passé sur la liste de diffusion d’infos de Droits devant le 28 avril :
Depuis jeudi 21 avril, des centaines de migrants occupent le lycée Jean Jaurès, désaffecté, vide depuis des années, rue Clavel à Paris 19e. A la rue depuis des mois, dans des conditions inhumaines, gazés, matraqués, ces centaines de damnés de la terre ont trouvé refuge dans ce lycée, appartenant à la région Ile-de-France, dont la présidente, Mme Pécresse, a demandé l’expulsion des occupants. Nous n’acceptons pas cette mesure de (...)

Migrations - sans-papiers

Stalingrad : Forces de l’ordre repoussées

Info reprise du comité de soutien de soutien des migrant-es de la Chapelle :
"Après avoir demandé aux réfugiés de quitter Stalingrad, les forces de l’ordre sont parties lorsque une grosse poignée de soutien a débarqué de la ‪#‎NuitDebout‬.
A présent, environ 90 personnes se trouvent sous le métro aérien de Stalingrad. Ils viennent à peine de s’installer.
Les maraudes sont les bienvenues, ainsi que des cartons, palettes ...
Un point accueil est installé. Et il est très important de rester présent la nuit (...)

Migrations - sans-papiers

Stalingrad : évacuation du campement de migrant’es

Ce matin, les forces de l’ordre ont commencé à évacuer le campement d’environ 500 migrant’es qui squattent sous le métro aérien depuis des mois. Comme d’habitude les services de l’état prétendent que c’est dans l’intérêt des migrant’es et que c’est pour les emmener dans des centres d’hébergement.
Sauf qu’on se souvient de l’évacuation du jardin d’Eol l’été dernier et nous ne sommes pas dupes, les migrant’es étaient invités à monter dans des bus pour, soi-disant, aller vers des centres d’hébergement. C’était vrai (...)

Migrations - sans-papiers

Ecole pajol occupé : M. GAO PENG est libre !!!!

Libération de Monsieur GAO Peng ce matin vers 9 heures 30 du matin
M.Gao est libre !!!!
Suite à la forte mobilisation de toute la communauté scolaire et citoyenne, M.Gao a été libéré ce matin. Nous nous réjouissons de cette nouvelle mais restons fortement mobilisé. Ce dossier à en effet fait ressurgir la menace qui plane sur les parents et enfants scolarisés "en situation irrégulière". Nous devons plus que jamais rester vigilants et solidaires.
L’école reste occupée jusqu’à l’assemblée générale ce (...)

Migrations - sans-papiers

Libération immédiate et abandon des poursuites pour les interpellé-e-s

Reçu via SMS :
Rassemblement demain matin lundi 28 décembre à 10h00 devant le commico du 3ème (6, rue aux Ours, métro Arts-et-Métiers, Réaumur, Etienne-Marcel) pour la libération immédiate et l’abandon des poursuites pour les deux camarades interpellé-e-s place de la République, ce matin (dimanche). Le tél du commico : 01 42 76 13 00.
À faire circuler.

Migrations - sans-papiers

Résistances au centre de rétention du Mesnil-Amelot

Vendredi, un détenu du centre de rétention du Mesnil-Amelot est monté sur les toits contre son expulsion. Il y est resté jusqu’après l’heure programmée du décollage.
L’administration rétentionnaire préfère les migrants dociles ou morts. Elle a déplacé cette personne au centre de rétention de Plaisir dans les Yvelynes, et l’un de ses présumés complices a été envoyé au centre de Palaiseau (Essonne).
Le parisien
Dimanche et lundi, il y a eu une coupure d’électricité et d’eau. La préfecture est peu prolixe sur (...)

Migrations - sans-papiers

Saint-Ouen : mise à la rue et violences policières

Le mardi 3 novembre à l’hôtel Formule 1 de la porte de Saint-Ouen, la police est venue pour sortir de force un réfugié qui était hébergé là. Les flics lui ont tiré dessus à bout portant à deux reprises avec un tazer (pistolet électrique). Ce demandeur d’asile kurde d’Irak faisait partie d’un groupe de migrants qui avaient été placés dans cet hôtel par le groupe SOS, un des nombreux groupes dont le fonds de commerce est le social et l’aide aux personnes en situation difficile. Le responsable de SOS a décidé (...)

Migrations - sans-papiers

Paris 18 : [vidéo] Situation des réfugiés au pied de la mairie

Depuis le vendredi 4 sept, environ 80 réfugiés dorment au pied de la mairie du 18e (métro Jules Joffrin). Tout le week-end, il était interdit de leur amener des couvertures, bâches... La mairie attend qu’ils partent d’eux-mêmes mais ils sont toujours là et disent qu’ils partiront seulement quand elle les entendra.
On peut voir aussi l’« interview de Gérald Briant (7 septembre), l’adjoint au maire PCF, qui affirme que ces décisions sont le fait de la préfecture et du gouvernement. Il se dit quant à lui (...)

Migrations - sans-papiers

Paris : Plusieurs milliers de personnes ont défilé pour l’anniversaire des 19 ans de l’expulsion de l’église Saint-Bernard

Ce sont plusieurs milliers de personnes qui ont défilé samedi 22 août entre la Gare de l’Est et l’église Saint-Bernard pour commémorer les 19 ans de l’expusion violente des migrant-es qui occupaient alors l’église.
Le cortège était dense et motivé avec beaucoup de slogans dénonçant la politique migratoire de Hollande et de Sarkozy. Il a cheminé jusqu’à Barbès puis La Chapelle et a marqué un arrêt symbolique devant la halle Pajol, sous garde policière, pour rendre hommage à la lutte des réfugié-es de La (...)

Migrations - sans-papiers

Solidarité avec les réfugié-e-s syrien-ne-s de la porte de Saint Ouen

Depuis trois semaines, une soixantaine de réfugié-e-s syrien-ne-s sont regroupé-e-s sur un bout de pelouse à l’entrée du périphérique de la porte de Saint Ouen.
Ils et elles ont fui la guerre civile, traversé le Maghreb pour entrer en Europe par Ceuta et Melila. Certain-e-s ont été victimes de violences policières dans l’Etat Espagnol. Une majorité d’entre eux et elles souhaitait faire sa demande d’asile en Belgique mais celle-ci les renvoie vers l’Etat Espagnol, leur point d’entrée dans l’UE. Beaucoup (...)

Migrations - sans-papiers

Paris 19e : les migrants de la Chapelle occupent un collège

Les migrants de La Chapelle qui n’ont pas été hébergés après la dernière "évacuation" de la rue Pajol, ainsi que d’autres réfugiés qui campaient à Porte de la Chapelle occupent depuis vendredi 31 juillet, le collège Guillaume Budé dans le 19e arrondissement.
La veille, ils occupaient le local de 400 m2 de Ni Putes Ni Soumises, rue des rigoles dans le 20e arrondissement, qu’ils ont quitté face aux menaces d’intervention policière.
Les migrants et le collectif de soutien appellent à venir soutenir (...)

Migrations - sans-papiers

Le parti Vert à la manoeuvre aux camps

Ainsi, cet élu stigmatise l’activisme politique des soutiens ! Comme si lui il ne faisait pas de politique quand il venait sur le campement et comme si seul lui était habilité à le faire ! D’où tient il ce monopole !!??
Depuis le début ces élus ne nous disent que cela : Gare à vous si vous empiétez sur notre profession de representants !! C’est du corporatisme brut d’élus qui se sentent menacés par des [individus] et des réfugiéEs prenant les choses en mains et refusant d’etre leur troupeau. Quelle (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net