Brèves

Expression - Contre culture

Paris : Ils veulent envoyer Mr Chat en prison !

La France. À l’heure ou s’ouvre bientôt la Foire Internationale d’Art Contemporain, ou tous les bourgeois du monde pourront aller faire leur course, ou les pseudo rebelles feront des performances hyper subversives à base de millions d’euros de dépense, les artistes de rues restent persécutés. C’est le cas du joyeux et illustre Mr Chat, connu et reconnu pour son gros chat jaune trop mignon qui orne régulièrement nos murs d’habitude si gris. Rien de subversif là dedans, mais par contre ce chat a la (...)

Expression - Contre culture

Désolé les enfants !

La semaine dernière suite à la polémique autour de Necker, quelques "casseurs" ont déposé des mots d’excuses sur les vitres de l’hôpital :
Probablement l’action la plus MIMI depuis le début de ce mouvement !

Expression - Contre culture

À Palaiseau aussi, les socialos sont des salauds

"49-3, pourris, salauds, social-traître"
La permanence PS de Palaiseau (Essonne, 91) a été redécorée. Les socialistes se demandent encore pourquoi on ne les laisse pas tranquilles. Leur communiqué est étrangement exactement le même que tous les communiqués des sections PS customisées : "C’est une atteinte intolérable à la démocratie". Snif.
On peut retrouver de chouettes décos socialistes sur PS Déco - tuning en (...)

Expression - Contre culture

La SNCF réclame plus de 600 000 € au graffeur Oreak

Le graffeur OREAK s’est fait pécho en 2012 par la sous-direction régionale de la police des transports (SDRPT), elle-même accompagnée de journalistes de "90’ enquêtes" en quête de sensationnalisme.
Il est aujourd’hui poursuivi par la SNCF pour destruction de bien qui lui réclame au passage plus de 631 000 € de dommage devant le tribunal de Melun ! (Info chopée sur le Parisien)
Alors que le graff s’invite dans les galeries et que les artistes les plus côtés s’arrachent à prix d’or, l’essence même de (...)

Expression - Contre culture

C’est l’amour à la plage…

Contre l’ennui, la monotonie, des brèches s’ouvrent. Si nous sommes révoltéEs ça n’est pas contre cette loi mais contre toutes les lois, n’existant que pour nous cadenasser, nous infantiliser, nous priver. Elles seront toujours contre nous, il n’y aura pas de compromis possible entre l’appareil répressif et les amantEs de la liberté. Si nous sommes révoltéEs, c’est contre le travail, qui nous dépossède, de notre temps, de nos savoirs, de nos réflexions. Nous abrutissant, rythmant nos vies à la cadence d’un (...)

Expression - Contre culture

Manif sauvage, un réel moment de liberté.

L’AG inter-luttes du 21 Mars 2016 à l’Université de Tolbiac, cette fac qui a tout tenté pour casser la mobilisation en fermant ses grilles le 17 mars et en autorisant la police à entrer déloger, blesser et appréhender ses étudiants, s’est terminée par une manifestation dite "sauvage". Un réel moment de liberté et de libre expression d’une colère légitime face à l’état d’urgence, les violences policières et la misère sociale. L’occasion de rappeler brièvement à l’état qu’il n’est pas craint par sa jeunesse mais (...)

Expression - Contre culture

Paris 20e : Expulsion du squat villa de l’Ermitage

L’expulsion du squat des musiciens de la villa de l’ermitage a eu lieu vendredi dernier. Aucune solution de relogement n’a été proposée, la plupart des musiciens sont à la rue.
La démolition de la bâtisse est en cours, ce lundi.
Afin de parer au plus urgent, un collectif de voisins organise une collecte et cherche des solutions d’hébergement pour une douzaine de personnes.
Voir la vidéo tournée après l’expulsion
contact du collectif par mail :
collectif.ermitage (at) (...)

Expression - Contre culture

Blanc-Mesnil : le maire de droite joue la carte de la liberté d’expression à sens unique

Ca n’a échappé à personne : la mairie du Blanc-Mesnil a changé. Aléas de l’effondrement (ma bien des aspects mérité) de la gauche, les communistes, ancien barons omnipotents du Blanc-Mesnil, se sont fait jeter par un candidat de droite, Thierry Meignen. Et on a vu la différence. D’abord par une floppée de mesures antisociales digne d’une ville gérée par le FN. Puis il a défrayé la chronique avec un tract mytho qui l’a envoyé devant les tribunaux. Enfin, il nous avait permis d’apercevoir l’étendue de son (...)

Expression - Contre culture

Saint-Denis : L’Attiéké c’est aussi un centre de loisir auto-géré.

titre original : Saint-Denis : un centre de loisirs gratuit dans le squat de l’ex-Sécu
« Ici, c’est joli, il y a plein de jeux ! » raconte, entre deux facéties, cet enfant rom qui vit dans un bidonville du terrain Coignet, proche de la gare.
La particularité de ce centre de loisirs a priori comme les autres : il est entièrement gratuit, ne nécessite aucune inscription préalable, et se tient… dans un bâtiment squatté depuis près de deux ans. Une activité sans reconnaissance officielle qui se fait avec (...)

squats
Expression - Contre culture

Romainville : Vive les rappeuses !

La maire de Romainville a trouvé un prétexte fallacieux pour brimer la liberté d’expression de jeunes rappeuses de Romainville (menaces de mort), qui ont fait un clip de rap l’attaquant directement, suite à l’expulsion de leur logement d’elles et de leur famille, apparemment orchestrée par la mairie. Elles passaient en jugement ce jeudi 21 mai 2015.
Contre la censure, les expulsions, et les municipalités pourries (...)

Expression - Contre culture

Internet : les serveurs militants et anonymes Autistici et Noblogs cibles d’attaques informatiques

Plusieurs serveurs d’hébergeurs internet militants subissent actuellement des attaques informatiques par déni de services (DDos). Un message du site Autistici mettant en garde contre la tentation de passer à des services Internet fournis par des groupes commerciaux (type google, yahoo, etc.) et de l’importance d’utiliser les services développés par les hébergeurs engagés.
Pour rappel :
Autistici fournit des hébergements mails, ainsi que la plateforme d’hébergement de blogs cryptés, gratuits et (...)

Expression - Contre culture

Paris : la RATP réclame 1 800€ pour les "M. Chat" à Châtelet

Selon le site internet Metro :
Pour des félins dessinés sur les murs de la station Châtelet à Paris, la RATP réclame 1 800 euros au street artist Thoma Vuille alias M.Chat. Alors qu’il a refusé de payer et qu’il est convoqué le 29 octobre prochain au tribunal à Paris, le trentenaire a obtenu des milliers de soutiens. Il ne s’attendait probablement pas à une telle mobilisation, pourtant, ils sont aujourd’hui des milliers à avoir rallié sa cause. La semaine dernière, Thoma Vuille, alias M.Chat a suscité (...)

Expression - Contre culture

BORIS le taggeur arrêté...

Voilà ce que fait la police et la justice de ces journées :
Trois hommes, soupçonnés d’avoir tagué et dégradé de nombreuses rames de métro et RER en région parisienne pendant des mois, ont été arrêtés lundi.
Placés en garde à vue dans les locaux de la sûreté régionale des transports de la police d’agglomération parisienne, ils sont accusés d’avoir dégradé pour près de 200 000 euros de rames appartenant à la RATP et à la SNCF.
Les flics ont retrouvé Boris grâce à une vidéo posté il y’a quelque mois (voir ci (...)

Expression - Contre culture

Musique : « Ni oubli, ni pardon », compile de rap de l’Action Antifa Paris-Banlieue

Première mixtape de l‘Action Antifasciste Paris-Banlieue enfin disponible et en libre téléchargement !
avec : Marouf, Sang Mêlé, Eone, Tonio, Kash Leone, Kev O, Killah P(RIP), NZO, Stratégie de paix, Mydjack,Spit, VII, Skalpel …
“Its bigger than Hip-hop !”
AutoDéfensePopulaire
À télécharger sur Coutoentreledents.
L’Action Antifasciste Paris-Banlieue (appellation internationale AFA) est une organisation antifasciste qui se fixe comme objectifs de connaître, analyser et combattre les organisations et (...)

Expression - Contre culture

Fontainebleau : manifestation contre la loi anti-free party

À l’hiver 2013, l’association Techno+ avait lancé un manifeste contre les loi anti-techno et la répression des free parties.
lu sur le Parisien Seine-et-Marne
C’est maintenant devenu une tradition pour le pas de tir du Mont-Merle, un terrain militaire abandonné le long de la D607, en forêt de Fontainebleau.
Dans la nuit de samedi [15 février] à dimanche, plusieurs centaines de jeunes se sont rendues sur place, pour danser sur de la musique techno.
Au départ, les organisateurs avaient donné (...)

techno
Expression - Contre culture

"Curé, sale poukave, bouffe ta soutane et ta morale"

Sur le Jura libertaire on peut lire plusieurs articles évoquant des tags faits fin janvier sur les murs d’une église du XIXe. Extrait :
« La seule église qui illumine est celle qui brûle », « Tous les pouvoirs sont assassins, ni Dieu ni maître » (...) ont été découverts le mercredi 30 janvier 2014 sur les murs de l’église parisienne Saint-Jean-Baptiste de Belleville, dans le XIXe arrondissement, à Paris. Ces inscriptions bombées à la peinture noire recouvrent un muret situé à l’arrière de l’édifice.
Un (...)

Expression - Contre culture

« Malgré vos lois liberticides, nous continuons à danser », manifeste contre la répression des amateurs de techno

Un peu moins enjoué que le manifeste historique des Spiral Tribe en leur temps, l’asso Techno+ (qui fait de l’information et de la prévention sur la prise de drogue en free/rave party) a publié un manifeste dénonçant la répression qui frappe les participants aux fêtes technos.
C’est aujourd’hui ce mépris qui perpétue la répression dont nous sommes victimes. Qui nous envoie à la clandestinité, au tribunal ou à l’hôpital.
Il est temps de rappeler vos clebards.
Votre lavage de cerveau et vos menaces ont (...)

techno

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net