À lire ailleurs

À lire ailleurs > Économie

Macron, classe moyenne et politique : réflexions sur la présidentielle 2017

Une réflexion critique sur l’élection présidentielle 2017 et, par delà les oppositions droite/gauche, sur le sens qu’elles prennent dans le contexte plus large de la lutte des classes en France, et notamment de celle que mène la classe moyenne pour conserver un statut menacé, au prix de l’invisibilisation du prolétariat.

À lire ailleurs > Économie

Un « tournant social » du FN ?

Le FN de Jean-Marie Lepen était ouvertement libéral du point de vue économique : le règne des actionnaires, des patrons, de la finance, n’était pas remis en cause.
Avec Marine Lepen, le discours a changé, et semble séduire toujours plus les masses populaires, il y aurait un « tournant social » du FN.
Regardons de plus près de quoi il s’agit !

À lire ailleurs > Économie

Donald Trump, la gauche et le vote ouvrier

« Les discours de la gauche et de la gauche radicale à ce propos se résument à deux positions symétriquement opposées, et qui ne font qu’essentialiser la classe ouvrière. D’une part le mode du mépris de classe pur et simple, le même qu’on a pu observer pour le Brexit, qui consiste à dire que ces gens-là sont totalement incultes, désorientés, fondamentalement racistes, misogynes, etc., et que la gauche a pour mission de les civiliser et de leur donner le goût du progrès ; position qui prend des nuances plus paternalistes dans la gauche électorale type Mélenchon. D’autre part la gauche radicale, des trotskistes aux anarcho-communistes, qui optent pour le déni pur et simple : la classe ouvrière n’est pas comme ça, le vote réactionnaire ouvrier est un mythe lui-même réactionnaire : c’est bel et bien la classe moyenne et la petite bourgeoisie qui incarnent le fascisme trumpien, la classe ouvrière n’a rien à voir avec ça, elle est pure en son essence. »

À lire ailleurs > Économie

Qui sait ce qu’une grève peut ?

Depuis plus de 30 ans la « lutte contre le chômage » sert de dispositif rhétorique à partir duquel on nous fait avaler des pilules de plus en plus grosses. Mais ces attaques – ou « modernisation du marché du travail » – ne répondent en rien à la question de la répartition de la richesse posée par le chômage structurel de nos sociétés.
Les gains de productivité sur les 150 dernières années, associés à la répartition inégalitaire des richesses propre au capitalisme, rendent de toute façon une partie d’entre nous (...)

À lire ailleurs > Économie

TAFTA ta gueule à la récré

Le « Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement », plus connu sous le nom de TAFTA est un projet de traité entre les États-Unis et l’Europe. Son but : créer un grand marché transatlantique. Mais ses effets potentiels vont bien plus loin que la simple ouverture d’une nouvelle boutique mondiale...
Une courte vidéo pour ouvrir à la compréhension des enjeux liés au TAFTA. Publié par DATAGUEULE.

À lire ailleurs > Économie

Federici contre Marx

Caliban et la Sorcière présente un intérêt indéniable : une analyse des mouvements sociaux et de la crise de l’Europe médiévale, une mise en lumière de la dimension sexuelle et du traitement des femmes dans la formation du capitalisme, le rôle de la machination des corps masculins et féminins, notamment. Mais ce livre expose aussi une vision du passé et du présent capitalistes aussi critiquable que la perspective politique qui en découle.

femmes
À lire ailleurs > Économie

Si l’Union Européenne était un bar PMU…

Ou comment comprendre en s’amusant la situation des pays du sud de l’Europe. La montée d’une nouvelle social-démocratie représentée par Syriza en Grèce et Podemos en Espagne fait miroiter chez certains prolétaires de ces pays un changement de situation. Mais autant le dire tout de suite, à tantquil on ne croit pas trop que le changement pourra provenir des urnes…

À lire ailleurs > Économie

Ils ont volé 66 millions de personnes tous les jours pendant 5 ans, en récidive

Ils ont volé 66 millions de personnes tous les jours, tous les mois, pendant des années. Ils ont aussi volé l’État en dissimulant la réalité de leurs comptes à l’administration fiscale. L’État, par le biais de l’Autorité de la Concurrence a décidé qu’il n’ont pas à rembourser un centime à leurs victimes et qu’ils peuvent tranquillement continuer leur braquage.

| 1 | 2 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net