[]

À lire ailleurs

À lire ailleurs > Répression - prisons

[Nantes] Défendons la caisse de soutien et toutes les pratiques de solidarités

Au mois de janvier et février 2017, les trois personnes titulaires du compte bancaire du comité de soutien aux inculpé.es (la caisse de solidarité de Nantes et de la zad) ont été convoquées par la gendarmerie dans le cadre d’une enquête ouverte par une juge d’instruction.
Rdv le 8 avril à 14h, à la salle A de la Manufacture, arrêt de tram Manufacture ligne 1 à Nantes. Cette salle est accessible aux fauteuils roulants.
 
Ne laissons pas l’État nous intimider, renforçons nos outils d’autodéfense !
Dans la continuité des réunions précédentes, n’hésitez pas à nous rejoindre.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Lettre d’Antonin, en détention provisoire depuis plus de 9 mois à Fleury-Mérogis

Le 18 mai 2016, une voiture de police est incendiée durant une manifestation sauvage partie place de la République.
Avec plusieurs autres individus, Antonin est rapidement interpellé. Incarcéré depuis plus de 9 mois à la prison de Fleury-Mérogis, il a écrit une lettre depuis sa cellule dans laquelle il retrace chronologiquement son parcours à partir de son arrestation jusqu’à son placement en détention provisoire décidée par la cour d’appel de Paris, le 2 juin dernier.
Publié sur le site prison-insider.com (site d’informations sur les prisons dans le monde), ce texte est le premier de la série des témoignages intitulée "Murs à part".
Quatre personnes dont Antonin sont aujourd’hui placées en détention provisoire au sujet de cette voiture de police incendiée au printemps 2016. D’autres individus sont également sous contrôle judiciaire.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Toutes les luttes mènent à Boboch’ (Tant qu’il y aura la Justice, il n’y aura pas de paix)

Tout y est : « Des banlieues à feu et à sang », « en ébullition », « la sécession de certains quartiers », « un risque de partition », et une dernière, en mode métaphore animalière : « les émeutiers marquent leur territoire »… La presse qui elle-même en avait un peu marre des affaires de pantins présidentiables se jette sur l’os et plonge la France dans l’angoisse avec son nouveau feuilleton policier. Objectif simple : ne surtout pas dire que ce qu’il se joue depuis le viol de Théo lors d’un « contrôle policier » est aussi, une remise en cause inédite de la justice.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Loi sur la sécurité publique. Y a-t-il encore la place pour un virage à droite ?

Un nouveau tournant sécuritaire a été pris en France. La loi relative à la sécurité publique devrait être représenté en seconde lecture a l’assemblée le 15/02/2017. Présomption de légitime défense pour la police, permis de tirer élargi, normalisation de L’État d’Urgence... Repris du site de luttes Le Pressoir

À lire ailleurs > Répression - prisons

Réforme "de la légitime défense" : un mauvais signe pour ceux qui luttent contre l’impunité policière

Cette semaine devant le Sénat était examinée la réforme de la « sécurité publique ». Cette loi répond à une veille revendication des syndicats policiers majoritaires. Elle vient ponctuer une période qui, depuis la mort de Rémi Fraisse en passant par celle d’Adama Traoré, a vu les violences et les crimes policiers devenir un sujet un peu moins confidentiel dans les médias. La Caisse de solidarité de Lyon propose sur rebellyon.info une analyse succincte.

À lire ailleurs > Répression - prisons

[Nantes] L’État condamné pour un tir de LBD 40

Pierre Douillard est lycéen en 2007 quand il proteste contre la LRU. En manifestation à Nantes, Pierre D. reçoit en plein visage un projectile de LBD 40. Il perd l’usage de son œil droit. C’est le premier mutilé d’une longue série par cette arme, fraîchement mise en service. En 2012, sa plainte contre le policier auteur du tir aboutit à une relaxe. Néanmoins, le bras de fer continue et le 21 octobre dernier, le tribunal administratif de Nantes examinait un recours quasiment inédit qui vise mettre en cause la responsabilité de l’État dans les blessures provoquées par les flashballs. Un mois plus tard, le jugement est rendu et l’Etat est condamné. La dangerosité du LBD40 est reconnue par la justice.
Analyse et réflexions sur les conclusions du jugement par Pierre Douillard.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Le maire n’appréciait pas les réunions, « Nuit Debout Lannion » au tribunal

Le 20 juin 2016, le maire PS de Lannion (22), Paul le Bihan, prend un arrêté d’interdiction de tout rassemblement devant la mairie, courant jusqu’au 5 juillet, officiellement pour des raisons de sécurité liées à un bris de vitre. Trois participants à « Nuit Debout Lannion » ont reçu le mois dernier des citations à comparaître devant le tribunal d’instance de Guingamp, jeudi 17 novembre, à 9 h. Leur est reproché d’avoir bravé l’interdit. Le collectif évoque un harcèlement administratif.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Ne dis jamais : jamais jamais

Jeudi soir à Toulouse, une poignée d’expert.e.s est venue, parfois de loin (Paris, Rennes), porter la parole de l’évangile dans le cadre d’une semaine anti-répression. L’idée était simple : « Tu ne parleras point en garde à vue. » Voilà le premier des dix commandements à respecter pour avoir une chance de monter un jour au paradis des totos. Pas sûr, en revanche, que ça nous évite la case prison ! Mais qui cela inquiète, sinon les calculateur.euses et les peureux.ses ?

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net