[]

À lire ailleurs

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

On achève bien les mineur·es isolé·es étranger·es

L’Etat français a un problème avec les mineur·es isolé·es étranger·es. Avant d’être des étranger·es, ce sont des mineur·es, à ce titre protégé·es par la Convention internationale des droits de l’enfant que la France a promulguée il y a maintenant 28 ans. Alors, pour faire de ces enfants des sans-papiers comme les autres, l’Etat n’hésite plus, depuis juillet dernier, à les enfermer dans des centres, les DDAEOMIE, où des éducateur·ices zélé·es ont pour mission de déclarer majeur·es au moins 80% d’entre elleux. Et pour cela, toutes les méthodes sont bonnes : interrogatoires, menaces, humiliations, comptage de dents, test osseux... Si bien que ces jeunes, qui ont survécu à l’enfer de la traversée, deviennent en France des candidat-es au suicide. Jean, 16 ans, originaire du Cameroun, a accepté de témoigner.

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

Camps de Calais évacué : place nette pour construire un Luna Park

"Heroic Land", c’est le nom ronflant d’un projet aussi débile que nuisible que la maire de Calais, la très droitière Natacha Bouchard, compte ouvrir dans 2 ans à 3 km de la "jungle", éradiquée cette semaine par la force. Montant du chantier : 275 millions d’euros ! Avec, en embuscade, un ex-nazillon, Yann Tran Long... Si Calais perd un camps de migrants, espérons qu’elle va hériter d’une belle ZAD toute neuve !

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

Appel à soutenir les réfugiés expulsés de Calais à Saint Brévin les Pins (44) devant le centre d’accueil (CCAS) !

Et à faire de même partout en France, devant tous les centres d’accueil soutenons les réfugiés !
La "jungle" de Calais va être expulsée. A partir du lundi 26 Octobre 2016, l’équivalent des habitant-e-s d’une petite ville seront dispersées au quatre coins de la France dans des centres d’accueil temporaires et des centres de rétention, et ce dans le cadre d’un dispositif policier dont Pétain aurait été fière.
Bienvenue sous l’ère de la démocratie néo-pétainiste !

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

Shengencrashen Party

Deuxième round pour le No Border ActionDays !
L’Union Européenne continue d’ériger les murs de sa forteresse tandis qu’elle exploite, assassine, enferme ou marginalise implacablement, à l’intérieur et au-delà de ses frontières.
La plupart d’entre nous cèdent au réflexe de fermer les yeux, pour fuir les violences racistes et capitalistes qui nous entourent. Reprenons nos vies en main et exprimons notre rage grandissante : organisons nous pour montrer notre croyance en un monde libre et égalitaire !
Shengencrashen party, du 27 au 30 Octobre à Aix La Chapelle.

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

Ni à la Zad ni à Calais

On entend via certains médias que la priorité du gouvernement ne serait pas d‘expulser la zad en octobre, mais « d’évacuer la jungle de Calais ». Les forces de l’ordre ne pouvant être sur ces deux fronts à la fois. Face à ce jeu d’un cynisme sans nom de mise en concurrence entre l’expulsion de la zad et celle de la jungle de Calais, le mouvement contre l’aéroport et son monde ne peut rester silencieux.

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

Vintimille 2 et 3 juillet : 400 personnes se battent pour passer la frontière

Des nouvelles de la frontière franco italienne àVintimille où le 2 juillet des centaines de migrant-e-s sont parti-e-s en manifestation spontanée vers la frontière pour la passer collectivement. Rapidement bloqué par les flics, le cortège s’est transformé en rassemblement bloquant la route.
Compte-rendu des deux jours de blocage et de lutte à lire sur Marseille infos autonomes

À lire ailleurs > Migrations - sans-papiers

Pendant ce temps, à la frontière entre Menton et Vintimille, la ville où partager un repas avec des migrant-e-s est un délit

Depuis quelques semaines, la préfecture des Alpes-Maritimes revendique dans les médias une hausse des interpellations de migrants à la frontière franco-italienne, préfigurant donc de nièmes nouvelles mesures de renforcement des contrôles aux frontières. Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 avril, 70 personnes dites migrantes ont été capturées à la frontière : 30 dans la montagne et 50 sur le bord de mer entre Vintimille et Menton. Présentées comme "des migrants ayant tenté de forcer la frontière", elles ont été remises à la police italienne qui, comme c’est le cas depuis l’an dernier et comme cela est rapporté dans de multiples témoignages, va sans doute les battre pour prendre leurs empreintes de force. A Vintimille, les autorités recommencent également à agiter l’épouvantail des migrant-e-s et des personnes solidaires qui viendraient troubler la douce quiétude de la riviera. Ce texte écrit par des personnes solidaires et publié sur le site noborders20miglia revient sur la situation en ce moment à Vintimille, la ville où partager un repas avec des personnes dites migrantes est un délit.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder ! !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net